Hélène Derrien (comités de défense des hôpitaux de proximité) : « Une situation catastrophique »

Hélène Derrien (comités de défense des hôpitaux de proximité) : « Une situation catastrophique »

14.11.2015
  • Hélène Derrien (comités de défense des hôpitaux de proximité) : « Une situation catastrophique » -1

    Hélène Derrien (comités de défense des hôpitaux de proximité) : « Une situation catastrophique »

Samedi 14 et dimanche 15 novembre, une trentaine de comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité se réuniront à Creil pour les 24èmes Rencontres nationales. Entretien avec Hélène Derrien, vice-présidente de la coordination nationale de ces comités de défense, qui décrit une situation alarmante.

LE QUOTIDIEN : Dans quel état se trouvent les établissements de proximité ?

HÉLÈNE DERRIEN : La situation est catastrophique. Ce qui est en train de se mettre en place est le point d’orgue des précédentes réformes du système de santé. Le projet de loi de santé veut opérer des regroupements et des mutualisations avec les groupements hospitaliers de territoire à adhésion obligatoire.

Il y aura un établissement « support » et les activités seront réparties sur les établissements autour, car le but est soi-disant qu’il n’y ait pas de doublons... Mais la conséquence, c’est que les patients vont devoir se déplacer beaucoup plus, tout comme le personnel et les médecins qui vont devoir aller d’un site à l’autre. Cela va notamment impacter les personnes âgées : l’accès aux soins sera plus difficile, sur des secteurs de plus en plus énormes. Le secteur de la psychiatrie sera aussi touché. Or pour une telle pathologie, il est indispensable que la famille du patient soit au plus près.

Avez-vous des exemples concrets et récents de fermetures ?

Cet été, il y a eu une fermeture partielle à Aunay-sur-Odon (Basse-Normandie), à Lure-Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône). Il y a eu des menaces dans plusieurs autres endroits, des fermetures d’urgences, des modifications d’horaires… À Concarneau, les urgences sont fermées la nuit, les gens sont obligés d’aller à Quimper de 19 h jusqu’au lendemain matin, et ce depuis un moment.

Quelles sont les solutions ?

C’est une question de choix politique. Il est possible de remettre en place un système de santé qui réponde aux besoins des territoires, au plus près des gens. Au niveau de l’État, il faudrait d’abord recréer un vrai maillage territorial. Nous sommes favorables au développement des centres de santé et des hôpitaux de proximité, s’ils sont dotés des services adaptés aux besoins.

Il faudrait aller ensuite instaurer une logique de coopération, quand c’est nécessaire, pour suivre le patient quelle que soit sa pathologie. Il est clair qu’on ne va pas faire une grosse opération cardiaque ou neurologique dans un hôpital de proximité ! Il faut créer des conventions pour que le parcours du patient se fasse de bout en bout. C’est enfin aux citoyens de prendre les choses en main. Ils doivent exprimer leurs besoins et prendre conscience que la santé est leur affaire car c’est un droit garanti par l’État. Ils peuvent donc avoir des exigences.

Propos recueillis par Marie Foult
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
paralysie cerebrale

Paralysie cérébraleLa rééducation intensive chez les tout-petits : des premières observations prometteuses Abonné

Dans le cadre d'un projet européen, une méthode de rééducation intensive est étudiée chez des enfants de moins de 4 ans atteints de paralysie cérébrale. Les premières observations montrent qu'à l'issue d'un stage de 2 semaines, les progrès réalisés sont remarquables. Commenter

Une nouvelle « pilule pour homme » passe les premiers tests de sécurité

Contraception homme

Une pilule contraceptive pour homme vient de passer avec succès l'étape de l'étude de phase I, selon des données présentées aujourd'hui au... 4

Téléconsultations : 8 000 actes remboursés en six mois, au rythme actuel de 700 actes par semaine

téléconsultation

Six mois après le coup d'envoi national de la téléconsultation remboursée dans le cadre du droit commun, actée dans l'avenant 6 de la... 1

Evénement

La réforme vue par les praticiensSondage grand débat : la grande solitude des toubibs

debat

Le corps médical ne se sent plus ni correctement représenté ni vraiment entendu. Selon notre sondage Odoxa, les médecins sont pourtant... 10

Des plaintes en cas d'« avis Google » diffamatoires : l'UFML pousse les médecins à durcir le ton envers les patients

google

Face à la multiplication « des dérives de l’utilisation » des avis Google, l'UFML Syndicat a décidé de prendre les devants. Après la... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter