Touraine ne lâche rien sur le tiers payant généralisé qui apparaîtra « comme une évidence »

Touraine ne lâche rien sur le tiers payant généralisé qui apparaîtra « comme une évidence »

13.11.2015
  • Touraine ne lâche rien sur le tiers payant généralisé qui apparaîtra « comme une évidence » -1

La ministre de la Santé Marisol Touraine a estimé vendredi matin que le tiers payant généralisé d’ici à 2017 apparaîtrait progressivement comme « une évidence », les craintes des médecins, appelés à la grève ce vendredi, n’étant selon elles « pas fondées ».

La généralisation du tiers payant à tous les assurés (à l’horizon 2017) est une « mesure de justice, une mesure de simplification », a plaidé la ministre sur RMC-BFM TV. « C’est moins de paperasse. C’est une mesure qui apparaîtra progressivement comme une évidence », a-t-elle osé, consciente que cette réforme « cristallisait les inquiétudes des médecins ».

Un rapport sur les modalités du TPG dans les limbes ?

La ministre a rappelé avoir introduit « toute une série de garanties dans la loi pour tenir compte des préoccupations » des médecins, notamment une garantie de paiement « en moins de sept jours ». « Quand j’entends certains qui disent "rien ne bouge, rien ne change, il n’y a pas de dialogue, il n’y a pas de débat", cela n’est pas vrai, cela n’est pas juste », a-t-elle insisté.

L’assurance-maladie et les complémentaires santé, qui devaient lui remettre un rapport avant le 31 octobre pour proposer des solutions techniques de mise en oeuvre, ont pris « un peu de retard », a-t-elle reconnu, mais la commande est claire, a-t-elle assuré (« Cela doit être simple »).

Touraine n’imagine pas que le C n’augmente pas...

Marisol Touraine a ajouté que les craintes liées à la mainmise des mutuelles sur le système de soins n’étaient « pas fondées ». « Ces inquiétudes ne reposent sur rien », juge-t-elle, précisant que la participation des médecins aux réseaux de soins n’est pas autorisée par la loi.

Interrogée sur une éventuelle augmentation du tarif de la consultation, réclamée par les syndicats, la ministre a rappelé qu’une « négociation va s’engager à partir de février » avec la CNAM. « Je n’imagine pas qu’il n’y ait pas d’évolution sur ce point-là », a-t-elle dit sans plus de précisions.

Tous les syndicats représentatifs de médecins libéraux, rejoints par d’autres professions, comme les infirmiers ou les dentistes, appellent à la grève à partir de vendredi pour protester contre le projet de loi santé, avant le retour du projet de loi de santé lundi en deuxième lecture à l’Assemblée nationale.

C.D. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

L'heure du coucher, un marqueur de bonne santé cardiovasculaire

coucher

Le travail à des horaires atypiques, travail de nuit ou travail posté, est associé à des risques avérés pour la santé, notamment... Commenter

Violences obstétricales : les recos de l'Académie face aux « pratiques humainement défaillantes »

violence obstetricale

Améliorer la formation des soignants quant à l'autonomie des femmes enceintes ou optimiser la prise en charge de la douleur en obstétrique…... 1

Des cellules souches osseuses découvertes chez l'homme

Os obtenu à partir de cellules souches osseuses

Ils les avaient dénichées chez le rongeur en 2015. Michael Longaker et son équipe de l’université Stanford viennent de découvrir, chez... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter