Black Friday : la coupe est pleine pour les médecins, l’ARS se prépare au choc en Bourgogne/Franche-Comté

Black Friday : la coupe est pleine pour les médecins, l’ARS se prépare au choc en Bourgogne/Franche-Comté

12.11.2015
  • Black Friday : la coupe est pleine pour les médecins, l’ARS se prépare au choc en Bourgogne/Franche-Comté - 1

    Black Friday : la coupe est pleine pour les médecins, l’ARS se prépare au choc en Bourgogne/Franche-Comté

Le climat se durcit du côté de Dijon et Besançon où des médecins s’apprêtent à vivre leur tout premier jour de grève. Dans le Jura, le Dr Gérard Carpentier, secrétaire de MG France Franche-Comté, se prépare ainsi à faire grève pour la première fois à Perrigny (39). « Nous ne sommes pas opposés par principe au tiers payant mais rien n’est proposé pour nous faciliter la tâche. Trop c’est trop ! Je mets à exécution le message de l’affiche qui trône dans mon cabinet depuis le début de l’année indiquant que je suis en grève », explique ce médecin généraliste pourtant rodé au travail le week-end.

Il dénonce « l’approche purement idéologique du gouvernement » qui pourrait avoir des conséquences majeures dans son exercice. « Le Jura est déjà désertique et pour faire venir de jeunes confrères nous avons besoin de leur garantir de bonnes conditions d’exercice ». Alors il se bat, s’explique avec ses patients, mais n’en revient toujours pas d’avoir reçu un coup de fil...  des renseignements généraux en début de semaine pour connaître sa décision de faire grève ou pas ce vendredi 13 novembre.

La réquisition, autant que nécessaire, mais aussi le dialogue

Le conseil de l’Ordre des médecins de Côte-d’Or confirme le changement de braquet des autorités locales pour garantir la permanence des soins vendredi et les jours suivants. Son président, le Dr Jean-Pierre Mouraux, témoigne ainsi « du harcèlement de l’ARS [agence régionale de santé NDLR] » pour anticiper la situation. Le Dr Mouraux décrit un climat de tension croissante. « Nous saisissons clairement l’exaspération qui monte, les médecins du fond de leurs campagnes sont prêts à tout pour bloquer cette loi de santé », résume-t-il.

À quelques rues de là, à Dijon, l’ARS (en pleine réorganisation pour marier la Bourgogne et la Franche-Comté) ne ménage pas sa peine. Son directeur général Christophe Lannelongue mesure l’ampleur du défi et affiche sa détermination pour assurer la continuité des soins. « Je suis prêt à signer autant de mandats de réquisition que nécessaire pour garantir la permanence des soins vendredi, » affirme Christophe Lannelongue qui cherche toutefois avant tout le dialogue.

« Dans nos relations avec les médecins libéraux, la Bourgogne était très partenariale, la Franche-Comté se montre plus distante, mais les médecins doivent comprendre que nous ne sommes pas là uniquement pour leur demander des comptes. Le rapprochement des deux régions doit permettre de dessiner des territoires de proximité et apporter de nouvelles solutions ».

La réorganisation territoriale s’amorce donc dans un climat un peu frais. Un généraliste franc-comtois craint que la cuvée 2016 ait « le goût de bouchon ».

Laurence Mauduit
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
chir bariatrique

La qualité de la vie sexuelle durablement améliorée par la chirurgie bariatrique

C'est une conséquence de la chirurgie de l'obésité à laquelle on ne pense pas toujours, et pourtant, la qualité de la vie sexuelle semble durablement améliorée après une chirurgie bariatrique, selon les données d'une cohorte... Commenter

Grippe : le pic est probablement atteint, selon Santé publique France

GRIPPE

Dans son bulletin hebdomadaire de la semaine du 11 au 17 février (semaine 7), Santé publique France (SpF) estime que « le pic de la grippe... 1

Vaccination antigrippale : les pharmaciens à l'offensive pour alléger les contraintes et élargir la cible

Vaccin grippe pharmacie

Après deux ans d'expérimentation, la généralisation de la vaccination antigrippale à l'officine a été actée par la loi de financement de la... 5

Jour de carence, télétravail, fiches repères… des pistes fortes pour réguler les arrêts maladie sans taper sur les prescripteurs

arret travail

Missionnés en septembre par Matignon, le Pr Stéphane Oustric (médecin généraliste, Université de Toulouse), Jean-Luc Bérard (DRH du groupe... 3

Cancer du rein métastatique : les combinaisons d'immunothérapie jouent des coudes pour la 1ère ligne

Tout va très vite. À peine, l'association de deux immunothérapies, le nivolumab et l'ipilimumab, est devenue il y a 1 mois le nouveau... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter