Iatrogénie et inobservance - PDA cherche cadre réglementaire

Iatrogénie et inobservancePDA cherche cadre réglementaire

09.11.2015
La iatrogénie médicamenteuse et l’inobservance sont au cœur des préoccupations. De nouvelles études paraissent, de nouveaux chiffres tombent régulièrement. Des spécialistes en analysent les causes et les conséquences. La préparation des doses à administrer (PDA) a démontré qu’elle pouvait y apporter une réponse, en particulier pour les patients âgés. Malgré cela, les textes qui encadrent sa pratique restent encore aujourd’hui en suspens.
  • image

    PDA cherche cadre réglementaire

Bien que les résultats varient, il semble admis qu’un patient sur deux, atteint d’une maladie chronique, soit non-observant et que la iatrogénie soit responsable de 128 000 hospitalisations par an, dont plus d’un quart seraient évitables. Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), « résoudre le problème de la non-observance thérapeutique représenterait un progrès plus important que n’importe quelle découverte biomédicale ».

À l’évidence les causes de l’inobservance et de la iatrogénie sont multifactorielles. L’âge du patient, le nombre de médicaments prescrits, la mauvaise compréhension de son traitement et de sa maladie sont autant de facteurs aggravants. Améliorer ces résultats passe nécessairement par une reconsidération de la place du patient, de son profil et de ses attentes, mais également par un recours à des supports techniques dont la préparation des doses à administrer fait partie (PDA).


Respect et sécurité du traitement

La PDA consiste, selon l’Académie nationale de pharmacie, à préparer les doses de médicaments à administrer, de façon personnalisée, selon la prescription, et donc par anticipation du séquencement et des moments de prises, dans le but de renforcer le respect et la sécurité du traitement ainsi que la traçabilité de son administration.
Aujourd’hui, la PDA est surtout mise en place pour les patients des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), par la pharmacie à usage intérieur ou une pharmacie d’officine. Elle permet de dégager du temps infirmier au profit des patients, de sécuriser le circuit du médicament au sein de l’établissement et ce d’autant que sa mise en œuvre impose une concertation avec le médecin référent et la direction ainsi que la mise en place de procédures qualité. Une pratique qui ne demande qu’à s’étendre. En effet, de plus en plus d’expérimentations démontrent que la PDA pourrait améliorer l’observance et le suivi thérapeutique des patients vivant à leur domicile, notamment les patients âgés et polymédiqués. Ainsi, en Basse-Normandie, 202 patients âgés de 75 ans et plus, en ambulatoire, et possédant plus de cinq lignes sur leur ordonnance, ont vu leur observance passer de 71 % à 98 % grâce à la PDA en pilulier sécurisé.


Un cadre à définir

Malgré la faisabilité technique, la volonté de nombreux professionnels de santé et des résultats intéressants, la PDA est toujours en attente de cadre réglementaire. Le décret relatif au pharmacien référent dans les
EHPAD, l’arrêté des bonnes pratiques de PDA et celui fixant la convention type entre EHPAD et pharmacie d’officine se font attendre. Pour l’Académie nationale de pharmacie, il devient urgent que soient développées des bonnes pratiques de réalisation et de prévoir les modalités de partage de l’information entre les professionnels au service d’un patient. Une position partagée par l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) qui vient d’y consacrer un livre blanc.

Caroline Nidelet
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ev sommeil

Cardiométabolisme, troubles de l'humeur, immunitéLe sommeil, un levier de prévention des maladies Abonné

Après avoir été longtemps négligé, le sommeil reprend sa place en médecine. Une urgence alors que le temps de sommeil des Français est passé sous la barre des 7 heures par nuit, selon une étude récente de Santé Publique France (SPF). La journée du sommeil le 22 mars est l'occasion de rappeler que mal dormir favorise la survenue de nombreuses maladies et qu'un sommeil réparateur est un levier de... Commenter

Certificats de décès : feu vert pour le recours aux internes et aux retraités, mais pas aux infirmiers

CERTIFICAT DECES

Comment pallier le manque de médecins pour établir rapidement des certificats de décès ? Des débats vifs ont animé l'Assemblée nationale... Commenter

Psychiatrie : des soignants se mobilisent ce jeudi pour redonner du sens au secteur

psy

Les annonces de rallonge budgétaire par la ministre de la Santé et d’« initiative d’ampleur », par le président de la République, n’auront... Commenter

Les députés retoquent l'obligation d'un stage dans les déserts médicaux pour les carabins

stage etudiant

Rétropédalage des députés ! L'obligation, introduite en commission, de faire un stage en zone sous-dotée pour les étudiants en médecine,... 14

Papillomavirus : 50 organisations médicales réclament une vaccination universelle

HPV

Un appel pour un dépistage et une vaccination universelle contre le papillomavirus (HPV) vient d'être lancé par 50 organisations médicales,... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter