Une nouvelle filière d’urgences psychiatriques dans le Rhône

Une nouvelle filière d’urgences psychiatriques dans le Rhône

06.11.2015

L’agence régionale de santé de Rhône-Alpes a inauguré mardi l’organisation d’une véritable filière d’urgences psychiatriques dans le département du nouveau Rhône et la métropole de Lyon. « Cette organisation est une de nos priorités au niveau de l’agence, explique Véronique Wallon, directrice de l’ARS Rhône-Alpes. Nous estimons à environ 90 000 le nombre de passages aux urgences psychiatriques chaque année. Auparavant, nous observions des points de saturation fréquents. Grâce à cette nouvelle filière, nous voulons mieux orienter les patients, réduire les hospitalisations inopportunes ou peu utiles et réduire le temps d’attente aux urgences. Il s’agit également d’éviter l’errance thérapeutique des patients. » Concrètement, l’ARS a mis sur la table deux millions d’euros pour structurer cette filière autour de 3 établissements de premier recours : le CH de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, le CH Saint-Jean-de-Dieu et le CH Le Vinatier. « Nous avons également renforcé l’équipe d’infirmiers des urgences de l’hôpital Édouard Herriot, grâce à un budget permettant de recruter sept équivalents temps plein (ETP) », précise-t-elle. Hubert Meunier, directeur du CH du Vinatier, explique que l’unité médicale d’accueil de son établissement s’est transformée en Unité d’urgences psychiatriques Rhône métropole (UPRM).

Des équipes de régulation 24 h/24

« Nous avons obtenu un financement pour deux postes de somaticiens et la création de trois postes de praticiens hospitaliers psychiatres, actuellement en cours de recrutement. Nous avons obtenu un renfort de 14 ETP, à hauteur de 800 000 euros environ », précise la directrice de l’ARS Rhône-Alpes. Une unité d’hospitalisation de courte durée psychiatrique a également été ouverte dans l’établissement et deux cadres sont chargés de faire de la régulation 24 h/24. » Au CH Saint-Jean-de-Dieu, « l’équipe de régulation existait déjà, mais deux unités d’hospitalisation de courte durée ont été mises en place », explique sa directrice, Agnès Marie-Egyptienne. Quant à Jean-Charles Faivre-Pierret, directeur du CH de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, il souligne que son établissement n’avait « ni unité d’hospitalisation de courte durée, ni service de régulation ». L’ARS a accordé un peu plus de 800 000 euros de crédits par an pour financer la mise en place d’une équipe de régulation fonctionnant 24 h/24 et d’une unité d’hospitalisation de courte durée. « Nous avons recruté 8 infirmières et une aide-soignante pour accueillir les patients qui arriveraient et nous allons recruter 1,5 poste de médecins, poursuit le directeur. Nous espérons ainsi améliorer la fluidité des parcours des patients. » Pour lui, ce projet a plusieurs bénéfices. « Il permet de mieux travailler ensemble, d’apprendre à échanger et de mieux se connaître entre les différents centres hospitaliers. Souvent, les hôpitaux psychiatriques lyonnais étaient critiqués pour leur manque de communication. Grâce à ce nouveau dispositif, on va au-delà du côté financier ou technique. On entre dans une prise en charge de la psychiatrie plus "métropolitaine" », conclut-il.

De notre correspondante Anne-Gaëlle Moulun
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
dpc

Le DPC... de gré ou de force ! Après des pré-inscriptions massives par des robots, l'Agence riposte et rassure

De mémoire de syndicaliste, le Dr Bernard Ortolan, cadre de la CSMF et directeur scientifique d’Evolutis DPC, n’avait jamais vu cela. En quelques heures, samedi dernier, de nombreux confrères l’ont alerté de leur pré-inscription... 11

Une avancée pour préserver la fertilité des garçons prépubères traités par chimiothérapie

chimiotherapie

Comment préserver la fertilité des garçons prépubères avant chimio- et/ou radiothérapie ? Si la congélation de sperme peut être proposée... Commenter

Feu vert au « pharmacien prescripteur », les médecins sur les nerfs

mesnier pharmaciens

Le Dr Thomas Mesnier a donc persisté et signé ! Lors de l'examen de la loi de santé, l'Assemblée nationale a autorisé les pharmaciens à... 65

Les médecins franciliens se convertissent à la prise de rendez-vous en ligne mais se méfient de la concentration du secteur

rdv en ligne

Les plateformes de rendez-vous en ligne ont la cote chez les patients autant que chez les praticiens d'Ile-de-France. Près de deux tiers... 1

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)

Vaccination obligatoire, quel bilan un an après ? Posez vos questions au Dr Daniel Lévy-Bruhl (Santé publique France)-0

L’extension de l’obligation vaccinale (de 3 à 11 vaccins) est entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Plus d’un an après, les premiers...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter