Les statines pourraient diminuer l’efficacité du vaccin contre la grippe

Les statines pourraient diminuer l’efficacité du vaccin contre la grippe

30.10.2015
  • Les statines pourraient diminuer l’efficacité du vaccin contre la grippe - 1

    Les statines pourraient diminuer l’efficacité du vaccin contre la grippe

La prescription de statines pourrait interférer avec l’efficacité de la vaccination contre la grippe, selon deux études publiées dans le « Journal of Infectious Diseases ». Si ces résultats étaient confirmés par la suite, cela pourrait amener à revoir les recommandations vaccinales chez les sujets âgés, largement traités par ces hypocholestérolémiants et pour lesquels le vaccin antigrippal est conseillé.

Dans la première étude réalisée avec le laboratoire Novartis, l’équipe dirigée par le Dr Steven Black du Center for Global Health (Ohio) a analysé les réponses immunitaires obtenues lors d’essais pour les vaccins antigrippaux des saisons 2009-2010 et 2010-2011. L’analyse a pris en compte les données de plus de 5 000 participants âgés de plus de 65 ans de 4 pays (Colombie, Panama, Philippines, États-Unis).

Moins d’anticorps protecteurs

La réponse anticorps était plus faible chez les sujets traités par statines, de 38 % contre la souche A(H1N1), de 67 % contre A(H3N2) et de 38 % contre la souche B. L’effet était plus marqué pour les statines « synthétiques » que pour « les naturelles ». Pour l’auteur principal, « cela devrait également se traduire par une moindre efficacité des vaccins antigrippaux ».

Dans la seconde étude, les chercheurs de l’université d’Emory ont mesuré l’effet préventif du vaccin antigrippal contre la survenue d’infections respiratoires, ayant nécessité une prise en charge médicale. L’analyse a porté sur 9 saisons grippales (2002 à 2011) dans une grande base de données américaine en Géorgie comptant plus de 140 000 individus. Lors des épidémies grippales, une différence modérée est ressortie, de l’ordre de 11-12 % d’infections respiratoires supplémentaires en cas de traitement par statines.

Les statines ont des propriétés immunomodulateurs et anti-inflammatoires connues. Malgré leurs limites, en particulier pour la seconde – infections respiratoires de causes multiples dont la grippe, sujets traités par statines suivis et plus à même d’être identifiés, autres médicaments pris, obésité plus fréquente –, ces études sèment le trouble en raison de la plausibilité biologique. Si ces résultats ne sont pas de nature à modifier la pratique clinique pour l’instant, leur confirmation pourrait amener à recommander des vaccins à forte dose ou avec adjuvant pour booster la réponse immunitaire des sujets âgés. Lors du dernier congrès américain de l’Infectious Diseases Society à San Diego, une étude du laboratoire Sanofi Pasteur avait été présentée sur une faible diminution (1,2 %) des hospitalisations en période d’épidémies grippales chez les sujets âgés ≥ 65 ans ayant reçu un vaccin antigrippal à forte dose par rapport à ceux ayant reçu une dose standard.

Dr Irène Drogou
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
chir bariatrique

La qualité de la vie sexuelle durablement améliorée par la chirurgie bariatrique

C'est une conséquence de la chirurgie de l'obésité à laquelle on ne pense pas toujours, et pourtant, la qualité de la vie sexuelle semble durablement améliorée après une chirurgie bariatrique, selon les données d'une cohorte... Commenter

Grippe : le pic est probablement atteint, selon Santé publique France

GRIPPE

Dans son bulletin hebdomadaire de la semaine du 11 au 17 février (semaine 7), Santé publique France (SpF) estime que « le pic de la grippe... Commenter

Vaccination antigrippale : les pharmaciens à l'offensive pour alléger les contraintes et élargir la cible

Vaccin grippe pharmacie

Après deux ans d'expérimentation, la généralisation de la vaccination antigrippale à l'officine a été actée par la loi de financement de la... 1

Jour de carence, télétravail, fiches repères… des pistes fortes pour réguler les arrêts maladie sans taper sur les prescripteurs

arret travail

Missionnés en septembre par Matignon, le Pr Stéphane Oustric (médecin généraliste, Université de Toulouse), Jean-Luc Bérard (DRH du groupe... 1

Cancer du rein métastatique : les combinaisons d'immunothérapie jouent des coudes pour la 1ère ligne

Tout va très vite. À peine, l'association de deux immunothérapies, le nivolumab et l'ipilimumab, est devenue il y a 1 mois le nouveau... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter