Les leçons d’Ebola : un budget prévu pour répondre aux futures crises sanitaires

Les leçons d’Ebola : un budget prévu pour répondre aux futures crises sanitaires

Damien Coulomb
| 29.10.2015
  • Les leçons d’Ebola : un budget prévu pour répondre aux futures crises sanitaires - 1

Le secrétaire d’Etat à l’Enseignement et la Recherche, Thierry Mandon, a annoncé l’attribution d’un budget au consortium de recherche multidisciplinaire REACTing (REsearch and ACTion targeting emerging infectious diseases) mis en place par l’INSERM, l’Institut Pasteur, le CNRS, l’IRD le CIRAD et l’ANRS pour préparer la réponse aux urgences sanitaires.

Cette annonce a été faite lors du retour d’expérience (RETEX) sur la crise Ebola, organisé ce mercredi par le ministère des Affaires étrangères, où la question de l’accélération de la mise en place de la recherche d’urgence a fait l’objet d’une table ronde. « Écrire les protocoles, trouver les fonds, s’approvisionner en stocks de traitements à expérimenter, recruter du personnel et le former… tout cela prend du temps et explique pourquoi aussi peu de programmes de recherche ont été lancés au cours de cette crise avant décembre 2014 », a expliqué le Pr Cornelius Schmaltz, chef de l’unité en charge des maladies infectieuses au sein du département de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne.

« Nous avons reçu une lettre de mission qui valide l’existence de ce budget, dont le montant n’est pas encore précisé », a déclaré auprès du « Quotidien » le Pr Jean François Delfraissy, directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS). « Pour l’instant, REACTing est une organisation un peu informelle, avec un groupe de travail (dirigé par Arnaud Fontanet de l’Institut Pasteur N.D.L.R) chargé d’anticiper tout ce qui pourra accélérer la mise en place de programmes de recherche de crise », explique-t-il.

REACTing travaille donc sur des sujets aussi variés que la constitution de protocoles de recherche « tout faits » pour évaluer des traitements ou des candidats vaccins, ou la réduction des délais liés aux contraintes réglementaires imposées par les agences sanitaires.

Le budget assigné à REACTing, qui s’inscrira dans le projet de loi de finance actuellement en discussion, est notamment destiné à constituer un fonds d’amorçage pour des programmes de recherche d’urgence lors des crises sanitaires à venir.

Des fonds d’urgence aux niveaux européen et mondial

Le réseau REACTing devrait d’ailleurs avoir un équivalent à l’échelon européen, doté d’un budget pour la recherche d’urgence nourri par les contributions des pays membres. Un fonds de réaction d’urgence de près de 236 millions de dollars (215 milliards d’euros) doit également renforcer les capacités de préparation, de surveillance et de réponse de l’OMS en cas d’urgence sanitaire. Ce fonds s’inscrit dans le cadre des réformes anoncées lors de la 68e édition de l’Assemblée mondiale de la santé, qui s’est tenue en mai dernier.

Présente lors du RETEX, le Pr Sally Davis, du ministère britannique de la santé, a rappelé que le Royaume-Uni était prêt à participer au fonds de l’OMS à hauteur de 10 millions de dollars. « Nous pensons aussi qu’il faudrait un fonds spécifiquement dédié à la mise en production en urgence de vaccins expérimentaux », a-t-elle ajouté.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 8

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 10

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter