La HAS sommée par la justice de divulguer le nom d’experts ayant instruit la réévaluation de deux médicaments

La HAS sommée par la justice de divulguer le nom d’experts ayant instruit la réévaluation de deux médicaments

Henri de Saint Roman
| 26.10.2015
  • La HAS sommée par la justice de divulguer le nom d’experts ayant instruit la réévaluation de deux médicaments-1

Le tribunal administratif de Montreuil a ordonné le 23 octobre à la Haute Autorité de santé (HAS) de communiquer dans un délai d’un mois aux laboratoires pharmaceutiques Genevrier et Rottapharm l'identité des intervenants lors des séances de la Commission de la transparence ayant instruit les dossiers de réévaluation de deux de leurs médicaments.

Entre 2012 et 2014, la commission de la transparence de la HAS avait conclu à un service médical rendu (SMR) insuffisant...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 15 Commentaires
 
YVES C Médecin ou Interne 27.10.2015 à 21h40

« La HAS a été bien prétentieuse à vouloir juger la valeur de traitements d'états chroniques par l'analyse de données scientifiques alors qu'elle peut tout au plus dire si la méthodologie scientifiqu Lire la suite

Répondre
 
Etienne LB Médecin ou Interne 28.10.2015 à 15h38

La méthodologie scientifique est moins efficace que le doigt mouillé, et l'étude de quelques cas est plus pertinente que des essais randomisés et en double aveugle contre placebo ou traitement de Lire la suite

Répondre
 
Alain T Médecin ou Interne 09.04.2016 à 16h41

« Pour utiliser ces produits depuis 25 ans je suis bien obligé de constater que certains patients sont mieux avec leurs "chondroprotecteurs d'action lente" (je me limite à Chondroitine, Glucosamin Lire la suite

Répondre
 
patrice p Médecin ou Interne 27.10.2015 à 09h31

Le sujet c'est : pourquoi l'Industrie du médicament tient-elle à connaitre le nom des experts "non favorables" à leurs produits?..
A votre avis ?

Répondre
 
Brice Médecin ou Interne 27.10.2015 à 16h10

J'imagine un appel anonyme un soir... des menaces de...? une valise pleine de....? Non.. je dois être parano.

Répondre
 
Industrie Pharmaceutique Industrie Pharmaceutique 27.10.2015 à 08h46

La HAS fait un gros travail, ne jetons pas le bébé avec... Son président s'en va après avoir dit que désormais tous les débats de la CT seraient publics.

Répondre
 
FELIX G Médecin ou Interne 29.10.2015 à 07h51

Ha ! faites-nous marrer ! A mes yeux, la collusion de cette prétendue HAS avec les intérêts pécuniaires d'industriels et de politiciens aussi véreux les uns que les autres est évidente. Et ça me Lire la suite

Répondre
 
Benjamin C Médecin ou Interne 26.10.2015 à 23h14

« Que la "commission de la transparence" de la HAS travaille en toute transparence me paraît de bonne augure pour les patients et pour les prescrip-teurs, bien devant l'intérêt d'un quelconque laborat Lire la suite

Répondre
 
Benoit C Médecin ou Interne 26.10.2015 à 22h44

« C'est tout à fait clownesque.
de quelles molécules parlons nous?.
Sont elles si indispensables?
A qui a eu le privilège de valider les"études cliniques"?
Quels sont les résultats?
BG »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter