Procès Bonnemaison : 2 ans de prison avec sursis pour l’ancien urgentiste

Procès Bonnemaison : 2 ans de prison avec sursis pour l’ancien urgentiste

24.10.2015
  • Procès Bonnemaison : 2 ans de prison avec sursis pour l’ancien urgentiste-1

    Procès Bonnemaison : 2 ans de prison avec sursis pour l’ancien urgentiste

À l’issue de 7 heures de délibéré, le jury de la Cour d’assises du Maine-et-Loire a rendu son verdict. Nicolas Bonnemaison a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour un seul des 7 cas d’empoisonnement de patients en fin de vie pour lequel il était poursuivi en appel.

L’ex-urgentiste a été reconnu coupable d’avoir délibérément donné la mort à l’une des patientes, Françoise Iramuno, avec la circonstance aggravante de connaître sa particulière vulnérabilité, mais a été acquitté pour les six autres patients pour lesquels il était jugé.

5 jours pour un éventuel pourvoi

Samedi, l’avocat général Olivier Tcherkessoff avait requis 5 ans de prison comme lors du procès en première instance de Pau qui s’était terminé par un acquittement. S’il n’est « pas un assassin, pas un empoisonneur au sens commun de ces termes », il a bien « provoqué la mort délibérément » de malades avec des produits létaux pour « hâter la fin », avait précisé vendredi l’avocat général.

Dans la matinée, juste avant le délibéré, l’ex-urgentiste de 54 ans, lançait aux jurés : « La médecine, c’est ma vie, les patients sont ma vie et ils me manquent. » Et d’insister :  « J’ai agi en médecin et je vous le dis avec beaucoup de sincérité ». Le Conseil national de l’ordre avait prononcé la radiation quelques jours plus tard en juin 2014.

À l’énoncé du verdict, Nicolas Bonnemaison est resté tête baissée et impassible. Il a 5 jours pour former un éventuel pourvoi en cassation.

Dr Lydia Archimède (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 39 Commentaires
 
bil94 Médecin ou Interne 26.10.2015 à 09h19

OUI l'avis d'une aide-soignante, d'une infirmière ou de tout autre membre d'une équipe est importante dans la mesure où ce sont souvent eux qui sont les plus proches du patient, qui recueillent Lire la suite

Répondre
 
Michel d Médecin ou Interne 26.10.2015 à 10h44

Oui, et la question de la sélection des futurs médecins sur des matières purement scientifiques qui ne favorise pas la prise en compte par les médecins des données psychologiques et éthiques Lire la suite

Répondre
 
silicone Médecin ou Interne 27.10.2015 à 12h44

En effet, il est indispensable de travailler en équipe en soins palliatifs. Notre cas de figure permet de voir que seuls les confrères déraisonnables soutiennent une personne qui ne sait pas Lire la suite

Répondre
 
Mano Médecin ou Interne 25.10.2015 à 21h50

« Heureusement qu'il a été radié par le Conseil de l'Ordre.
Désormais aller à l'hôpital dans un état grave peut faire craindre le pire. »

Répondre
 
REMY P Médecin ou Interne 27.10.2015 à 19h35

« état grave ou pas il y a les infections nosocomiales qui tuent encore 6000 patients par an. il y a de toute façon de quoi avoir des craintes quand on connait l'envers du décors (erreurs d'identité, Lire la suite

Répondre
 
Michel d Médecin ou Interne 27.10.2015 à 20h25

« Encore une fois le curare n'a jamais soulagé personne, cela n'a rien à voir avec de la morphine destinée à soulager même si elle a pour effet indirect d'abréger la vie. »

Répondre
 
ROM53 Médecin ou Interne 25.10.2015 à 10h55

« Quelle tristesse ... Nous voilà revenus au temps de la lapidation du médecin en cas d'échec !
Cette décision pose quelques questions :
- sur quel savoir ou quelle qualification un(e) aide-soignant Lire la suite

Répondre
 
Michel d Médecin ou Interne 25.10.2015 à 17h43

« Les décès des patients vus aux urgences par le Dr Bonnemaison ne sont pas des décès inexpliqués !
Le curare n'a rien à faire aux urgences en dehors d'une assistance respiratoire... »

Répondre
 
REMY P Médecin ou Interne 27.10.2015 à 19h22

« absolument !

Mon pére étudiant en médecine mobilisé en 1942 dans la première armée française (s/ct du général Juin en Italie puis Delattre de Tassigny en France :(troupes coloniales) était le Lire la suite

Répondre
 
FRANCOIS A Médecin ou Interne 25.10.2015 à 09h45

« O. K. pour calmer au risque certain de tuer des malades en fin de vie.
Mais pourquoi associer du curare si non pour tuer, ce qui n'est pas le rôle du médecin.
François A. »

Répondre
 
Florent M Médecin ou Interne 26.10.2015 à 14h15

Simplement pour permettre une adaptation au respirateur lorsque le patient est sous assistance respiratoire et qu'on le voit se débattre contre la machine. Sans assistance, effectivement, cela Lire la suite

Répondre
 
justice! Médecin ou Interne 25.10.2015 à 09h38

« L'euthanasie existe grâce à l'ignorance que l'on a de ce que pense une personne en fin de vie ! Si une euthanasie devait être autorisée elle devrait l'être que par une personne dans le même état ! C Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Précarité, accès aux soins, prévention, les premiers pas de la ministre Buzyn en visite à ATD Quart Monde

Buzyn ADT Quart Monde

En choisissant le centre de promotion familiale ATD Quart Monde de Noisy-le-Grand pour son premier déplacement, ce 24 mai, Agnès Buzyn a... 3

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter