Handicap : l’Assurance-maladie ne remboursera plus les départs contraints en Belgique

Handicap : l’Assurance-maladie ne remboursera plus les départs contraints en Belgique

Coline Garré
| 22.10.2015

« Les départs forcés vers la Belgique pour les personnes handicapées, financées par l’Assurance-maladie, à partir de maintenant, c’est fini », a déclaré la secrétaire d’État aux personnes handicapées, Ségolène Neuville, lors de la séance des questions au gouvernement le 21 octobre.

« La situation de ces familles forcées de s’exiler en Belgique est inacceptable », a-t-elle commenté. Selon son entourage, l’Assurance-maladie consacre 82 millions d’euros par an aux personnes handicapées déjà en Belgique. Tant que celles-ci n’auront pas trouvé de place en France, ce financement sera maintenu, mais les nouveaux départs ne seront plus financés, a-t-on précisé de même source.

La ministre a mis en avant la stratégie du gouvernement pour lutter contre les départs en Belgique, qui se traduit par la mise en œuvre de l’accord franco-wallon, permettant des contrôles pour « au moins établir la qualité de l’accueil en Belgique », et la création d’un fonds d’amorçage de 15 millions d’euros, prévus dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, pour « créer des places sur mesure à proximité du domicile des personnes ».

Un livre noir remis aux députés

« Ce que j’attends maintenant, c’est que les conseils départementaux suivent l’exemple de l’Assurance-maladie, parce qu’eux aussi orientent vers la Belgique », a-t-elle ajouté.

Le directeur général de l’UNAPEI, Thierry Nouvel, a salué cette démarche mais demande au gouvernement d’inscrire dans la loi l’arrêt des flux de l’Assurance-maladie.

L’UNAPEI qui a remis la semaine dernière un « livre noir du handicap » aux députés, estime aussi que le fonds d’amorçage de 15 millions reste insuffisant pour apporter une réponse aux plus de 1 500 enfants et 5 000 adultes résidant en Belgique. La fédération demande que les 250 millions d’euros annuels, déboursés par l’Assurance-maladie et les départements pour ces prises en charge à l’étranger, soient réaffectés aux établissements français. Elle propose en complément d’instaurer une taxe sur les cigarettes électroniques, qui pourrait rapporter 90 millions d’euros par an.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
KLAUSS Médecin ou Interne 27.10.2015 à 19h14

« mon cher confrére,
D'accord avec ce que vous dites mais il y a eu toujours de "Grands Fossés" en France concernant les personnes vulnérables un pied en avant en 1972,2 pieds en arriére pour 2015!Ma Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE H Médecin ou Interne 24.10.2015 à 08h47

« Facile de prendre des mesures restrictives sectaires concernant des personnes vulnérables alors qu'il n'est pas annoncé de financement indispensable pour accueillir non seulement les handicapés inst Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 7

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter