Handicap : l’Assurance-maladie ne remboursera plus les départs contraints en Belgique

Handicap : l’Assurance-maladie ne remboursera plus les départs contraints en Belgique

Coline Garré
| 22.10.2015

« Les départs forcés vers la Belgique pour les personnes handicapées, financées par l’Assurance-maladie, à partir de maintenant, c’est fini », a déclaré la secrétaire d’État aux personnes handicapées, Ségolène Neuville, lors de la séance des questions au gouvernement le 21 octobre.

« La situation de ces familles forcées de s’exiler en Belgique est inacceptable », a-t-elle commenté. Selon son entourage, l’Assurance-maladie consacre 82 millions d’euros par an aux personnes handicapées déjà en Belgique. Tant que celles-ci n’auront pas trouvé de place en France, ce financement sera maintenu, mais les nouveaux départs ne seront plus financés, a-t-on précisé de même source.

La ministre a mis en avant la stratégie du gouvernement pour lutter contre les départs en Belgique, qui se traduit par la mise en œuvre de l’accord franco-wallon, permettant des contrôles pour « au moins établir la qualité de l’accueil en Belgique », et la création d’un fonds d’amorçage de 15 millions d’euros, prévus dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, pour « créer des places sur mesure à proximité du domicile des personnes ».

Un livre noir remis aux députés

« Ce que j’attends maintenant, c’est que les conseils départementaux suivent l’exemple de l’Assurance-maladie, parce qu’eux aussi orientent vers la Belgique », a-t-elle ajouté.

Le directeur général de l’UNAPEI, Thierry Nouvel, a salué cette démarche mais demande au gouvernement d’inscrire dans la loi l’arrêt des flux de l’Assurance-maladie.

L’UNAPEI qui a remis la semaine dernière un « livre noir du handicap » aux députés, estime aussi que le fonds d’amorçage de 15 millions reste insuffisant pour apporter une réponse aux plus de 1 500 enfants et 5 000 adultes résidant en Belgique. La fédération demande que les 250 millions d’euros annuels, déboursés par l’Assurance-maladie et les départements pour ces prises en charge à l’étranger, soient réaffectés aux établissements français. Elle propose en complément d’instaurer une taxe sur les cigarettes électroniques, qui pourrait rapporter 90 millions d’euros par an.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
negos assistants

Assistants médicaux : la CNAM écarte toute notion de productivité horaire

Après la crise, les explications. Les syndicats de médecins libéraux, accompagnés des structures d'étudiants, d'internes et chefs de clinique, ont présenté ce mercredi après-midi leurs propositions au directeur général de... 5

Cancer : l'immunothérapie entraîne une réponse durable chez de nombreux patients

immunotherapie

L'immunothérapie permet d'obtenir une réponse durable chez 2,3 fois plus de patients que les autres thérapies comme la chimiothérapie.... Commenter

Éliminer le cancer du col de l'utérus, un objectif atteignable d'ici 25 à 50 ans dans les pays développés

HPV

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à agir en 2018 pour éliminer le... 2

Report de la réforme des études médicales : pour l'instant il n'en est pas question, assure l'ANEMF

ecn

Les propos sur un possible report d'un an de la réforme des ECN, tenus mardi par Frédérique Vidal aux Contrepoints de la santé, ne sont pas... Commenter

« On peut être libéral et payé au forfait » : face aux sénateurs, Jean-Marc Aubert défend la réforme de la rémunération

aubert

Entendu ce mercredi matin devant la commission des affaires sociales du Sénat, le directeur de la DREES (ministère), Jean-Marc Aubert,... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter