Complémentaire : la Mutualité ne veut pas du dispositif spécifique pour les plus de 65 ans

Complémentaire : la Mutualité ne veut pas du dispositif spécifique pour les plus de 65 ans

22.10.2015

Alors que les députés examinent l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), la Mutualité française a exprimé à nouveau son refus clair et net de l’article 21 censé soutenir l’accès à la couverture complémentaire santé des retraités. Le texte prévoit la création d’un appel d’offres spécifique pour les contrats de santé des personnes de plus de 65 ans. « C’est un nouveau coup de canif au caractère universel de notre modèle de protection sociale », analyse Jean-Paul Benoît, président de la Mutualité française PACA.

« Le président de la République avait annoncé en 2013 la généralisation de la complémentaire santé et nous sommes d’accord, ajoute-t-il. Le problème, c’est la mise en place de cette réforme : on induit une rupture de solidarité qui crée des exclusions, pour les jeunes, les personnes en difficulté et les retraités. Ce n’est pas en segmentant la population, en opposant salariés et non salariés, actifs et retraités que l’on garantit l’égalité devant les soins. La segmentation répond à une technique assurantielle. »

Au sujet des fameux contrats seniors, la Mutualité redoute une baisse artificielle des prix à court terme du fait d’opérateurs souhaitant développer leurs parts de marché. « À moyen terme, ces opérateurs procéderont ensuite à un rattrapage de leurs tarifs, faisant de cette mise en concurrence un marché de dupes », explique la FNMF.

Bientôt 10 dispositifs de complémentaire santé...

La Mutualité rappelle qu’il existe déjà au minimum huit dispositifs d’aides à la complémentaire santé (CMU-C, ACS, contrats collectifs, dispositif Madelin...). Le gouvernement a prévu d’y ajouter le chèque santé pour les salariés précaires et donc un appel d’offres pour de nouveaux contrats seniors. « Le risque c’est la focalisation excessive sur le prix au détriment des garanties, poursuit le président de la Mutualité PACA. Les nouveaux retraités seront traités différemment des plus anciens et cet appel d’offres va à l’encontre de l’aide aux plus fragiles. »

La Mutualité réclame la suppression de l’article 21 sur l’appel d’offres réservé aux personnes de plus de 65 ans, mais aussi la remise à plat de l’ensemble des dispositifs d’aides à la complémentaire.

De notre correspondante à Marseille Hélène Foxonet
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Soignants en souffrance : avec la création d'un réseau national, l'association SPS met le turbo

En seulement trois années d'existence, l'association Soins aux professionnels en santé (SPS) a renversé la table en matière de prise en... 1

Le Caravage, victime d’un staphylocoque doré il y a 400 ans

Caravage

Quatre siècles après le décès d’un des plus grands peintres italiens du XVIIe siècle, une équipe franco-italienne élucide les causes du... 6

Alzheimer : les thérapies non médicamenteuses personnalisées font leurs preuves

Abonné
BAUTRAN

Le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer annoncé fin mai 2018 (en vigueur depuis le 1er août) met sur le devant de la scène les... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter