Vol d’ordonnances : l’ARS Rhône-Alpes lance une appli pour faciliter le signalement

Vol d’ordonnances : l’ARS Rhône-Alpes lance une appli pour faciliter le signalement

Henri de Saint Roman
| 14.10.2015
  • Vol d’ordonnances : l’ARS Rhône-Alpes lance une appli pour faciliter le signalement  - 1

    Vol d’ordonnances : l’ARS Rhône-Alpes lance une appli pour faciliter le signalement

Faciliter le signalement des vols d’ordonnances, de cartes ou de tampons professionnels par les médecins, et rendre plus accessibles ces signalements aux pharmaciens d’officine : c’est ce que permet l’application « VIAPS », comme Vigie Info ARS produits de santé, développée par l’ARS Rhône-Alpes.

Ce type de vol est en augmentation constante, regrette l’ARS. Résultat : l’accroissement des usages frauduleux de médicaments – le plus souvent des psychotropes, stupéfiants, ou produits dopants comme les anabolisants et les hormones de croissance.

2 050 pharmaciens dans la boucle

L’ARS a développé cette appli, assez simple d’utilisation, malgré quelques petites imperfections. Hébergée sur le site internet de l’agence, elle permet à un praticien de télécharger une fiche de déclaration de vol en quelques clics. Ce dernier doit toutefois renvoyer la fiche complétée à l’ARS et ne peut pas la remplir en ligne.

Parallèlement, les 2 050 pharmaciens d’officine de la région ont été prévenus du dispositif, par l’envoi de cartes mémo. Chacun a reçu un identifiant et un mot de passe qui lui permet de se connecter à VIAPS.

En cas de suspicion d’ordonnance frauduleuse, les officinaux peuvent se connecter rapidement à l’application et avoir accès à la liste des signalements répertoriés par l’ARS au cours des douze derniers mois.

Un dispositif bientôt élargi

L’ensemble des déclarations de vol est également adressé à l’Assurance-maladie, au centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance (CEIP) et aux autorités compétentes. L’ARS précise que le dispositif sera étendu à l’Auvergne en 2016 à la faveur du regroupement des deux régions.

La question de l’élargissement à tout le territoire devra être posée. Car rien n’empêche un malfaiteur de dérober une ordonnance dans une région et d’aller se faire dispenser les produits dans une autre.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ABATTAGE

6 patients à l'heure ? 100 généralistes pétitionnent contre « l'abattage »

La polémique sur les contreparties au financement des assistants médicaux (en nombre de patients ou de consultations supplémentaires) rebondit. Après que les syndicats de médecins libéraux ont dénoncé le modèle « productiviste »... 4

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

anesthesie nourrisson

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles... Commenter

Effic'Asthme, l'appli pour apprendre aux parents à gérer les crises d'asthme de l'enfant

Efficasthme02

Respiration sifflante, soulèvement alterné du thorax et de l'abdomen… pas de doute : ce jeune enfant virtuel de 2 ans est en train de faire... Commenter

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... 2

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter