Prothèse totale de hanche en ambulatoire : la clinique du Parc de Caen s’apprête à sauter le pas

Prothèse totale de hanche en ambulatoire : la clinique du Parc de Caen s’apprête à sauter le pas

Sophie Martos
| 07.10.2015
  • Prothèse totale de hanche en ambulatoire : la clinique du Parc de Caen s’apprête à sauter le pas - 1

La polyclinique du Parc (groupe Vedici) annonce la pose d’une prothèse totale de hanche en ambulatoire le 14 octobre prochain à Caen. « Un nouveau cap » qui s’inscrit dans le cadre de la réhabilitation améliorée du patient après chirurgie visant à limiter le risque de complications postopératoires. « Le patient va récupérer en autonomie rapidement, notamment pour la récupération fonctionnelle », précise au « Quotidien » le Dr Ilan Klebaner, chirurgien orthopédiste chargé de l’intervention. « Le patient est au cœur du parcours de soins et participe activement », ajoute le praticien.

L’intervention se déroulera grâce à une technique de chirurgie mini-invasive qui limite les pertes sanguines. La gestion de la douleur est optimisée : l’anesthésie utilisée doit permettre de diminuer les effets secondaires au réveil. D’une durée d’une heure, l’acte chirurgical est légèrement plus long que l’opération traditionnelle mais plus « minutieux », poursuit-il. Le patient bénéficiera d’une longue préparation en amont par l’équipe médicale – deux consultations avec le chirurgien et cinq avec le kinésithérapeute. Une infirmière coordonne le parcours de soins du patient. « On se dirige vers le parcours de soins personnalisé », précise le Dr Klebaner.

Pas de pression

Jusqu’à présent, la pose d’une prothèse totale de hanche nécessitait une hospitalisation de cinq jours. « Nous n’avons aucune pression concernant la durée d’hospitalisation, le patient décidera de sa sortie », ajoute le Dr Klebaner. S’il a parfaitement récupéré, le patient pourra désormais regagner son domicile dans la soirée.

Cette intervention n’est pas la première du genre, une quinzaine de cliniques du groupe Vedici ont adopté le même type de démarche pour des opérations du genou ou de la hanche.

À terme, l’établissement espère élargir le champ des opérations en ambulatoire à d’autres spécialités que l’orthopédie.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter