Pour 1 femme sur 2, le temps de trajet est le critère le plus important dans le choix d’une maternité

Pour 1 femme sur 2, le temps de trajet est le critère le plus important dans le choix d’une maternité

02.10.2015
  • Pour 1 femme sur 2, le temps de trajet est le critère le plus important dans le choix d’une maternité - 1

    Pour 1 femme sur 2, le temps de trajet est le critère le plus important dans le choix d’une maternité

Une enquête nationale, réalisée par l’IFOP pour Ramsay Générale de Santé, sur les maternités, met en évidence la grande satisfaction des femmes. Une demande de services d’accompagnement pré- et post-natal subsiste toutefois.

Cette enquête a été menée auprès d’un échantillon de 504 femmes dont 122 enceintes et 382 ayant accouché au cours des 18 derniers mois. Les résultats montrent que les interlocuteurs déterminants dans le choix de leur maternité sont autant les médecins (43 %) que l’entourage (39 %).

Ils révèlent aussi que 42 % de femmes interrogées déclarent avoir choisi la maternité avant de savoir qu’elles étaient enceintes et dans 55 % des cas, le conjoint est intervenu. Elles sont 66 % à avoir accouché dans un hôpital public et 30 % dans une clinique privée ; 58 % d’entre elles ont visité la maternité avant l’accouchement.

Pas plus de 30 minutes

Le principal critère de choix est la proximité du domicile (54 %) devant les aspects médicaux (niveau de sécurité de l’établissement, réputation…). Pour près de deux tiers d’entre elles, le temps de trajet en voiture entre le domicile et la maternité ne devrait pas dépasser 30 minutes. L’aspect financier (prestations de l’établissement, tarif des médecins) ne rentre pratiquement pas en ligne de compte.

Plus de 80 % des femmes se disent satisfaites de l’accompagnement au cours la période précédant l’accouchement (cours de préparation, informations sur la péridurale, sur l’allaitement...) aussi bien à l’hôpital public que dans une clinique privée. La seule différence concerne le taux de satisfaction de la présentation des projets d’accouchements plus élevé dans le privé (83 % vs 69 %).

Quant au niveau de satisfaction relatif à l’accouchement, il est très élevé (supérieur à 90 %) sur tous les critères (compétence des personnels soignants, qualité de la prise en charge, disponibilité…) aussi bien dans le public que le privé. En ce qui concerne le séjour proprement dit (horaires de visites, accompagnement premiers soins…) la satisfaction est également excellente. Les seuls points faibles sont l’aide à l’allaitement et la qualité de la nourriture.

Durée de séjour idéal : 3 à 4 jours

Enfin, la durée de séjour 3-4 jours est idéal pour 61 % des femmes. Près de 84 % des femmes sont rentrées sereines après l’accouchement.

Toutefois, lorsque l’on interroge les femmes en ce qui concerne des services d’accompagnement dès les premiers jours de leur grossesse et jusqu’après l’accouchement, elles sont très demandeuses (› 85 %). En effet, elles sont généralement anxieuses et à la recherche de réponses sérieuses à leurs questions.

C’est ainsi que Ramsay Générale de Santé (première maternité de France avec 34 000 naissances dans ses 22 maternités) a mis au point un programme innovant de soins et de services, baptisé MyNea, bâti autour d’une relation de proximité et d’accompagnement personnalisé avec des conseils on-line, des ateliers gratuits…

Christine Fallet
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ev lead
Focus

À l'hôpital comme en ville Abonné

Au cœur des transformations du monde hospitalier comme des modes d’exercice libéral, impacté par les nouvelles technologies, les contraintes démographiques et les évolutions générationnelles, le temps médical est devenu un enjeu majeur. Le "Quotidien" a enquêté auprès des associations régionales, de l’Ordre des médecins, des URPS et de l’Observatoire de la Qualité de vie au travail. Tous les... 7

L'heure du coucher, un marqueur de bonne santé cardiovasculaire

coucher

Le travail à des horaires atypiques, travail de nuit ou travail posté, est associé à des risques avérés pour la santé, notamment... Commenter

Violences obstétricales : les recos de l'Académie face aux « pratiques humainement défaillantes »

violence obstetricale

Améliorer la formation des soignants quant à l'autonomie des femmes enceintes ou optimiser la prise en charge de la douleur en obstétrique…... 1

Des cellules souches osseuses découvertes chez l'homme

Os obtenu à partir de cellules souches osseuses

Ils les avaient dénichées chez le rongeur en 2015. Michael Longaker et son équipe de l’université Stanford viennent de découvrir, chez... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter