Au pied de la statue de la Liberté, la CSMF annonce un mouvement de contestation médicale unitaire

Au pied de la statue de la Liberté, la CSMF annonce un mouvement de contestation médicale unitaire

Sophie Martos
| 02.10.2015
  • Au pied de la statue de la Liberté, la CSMF annonce un mouvement de contestation médicale unitaire - 1

En présence d’une vingtaine de médecins, le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, a tenu un discours écourté, ce vendredi, au pied de la statue de la Liberté dans le jardin du Luxembourg, au pied du Sénat, pour réaffirmer son opposition au projet de loi de santé et plus particulièrement au tiers payant généralisé.

Une action « symbolique » qui tombe à pic, quelques jours avant le vote solennel au Sénat le 6 octobre... et des élections professionnelles clôturées le 12 octobre.

La Confédération entend se démarquer des syndicats qui ont lancé des mots d’ordre d’arrêt d’activité et de fermeture des cabinets libéraux les 3 et 5 octobre. Se revendiquant « porte-parole de la médecine libérale en souffrance », elle veut rassembler tous les praticiens au sein d’un « mouvement unitaire », mixte et intergénérationnel, lors du vote final du projet de loi de santé à l’Assemblée nationale, dont la date n’a pas encore été arrêtée. Les modalités de cette action similaire à la manifestation du 15 mars seront discutées avec l’ensemble des organisations. « On est en pleine élection aux URPS, chaque syndicat s’exprime de façon désordonnée et tire la couverture à soi. Les médecins ont bien compris que nous étions dans l’agitation du scrutin », explique le Dr Ortiz.

Désobéissance

« Le mouvement contre le projet de loi de santé est l’expression du malaise des professionnels santé, ajoute le Dr Ortiz.Cette loi dépossède les médecins libéraux de leur liberté d’exercice et démantèle leur métier. » Selon le syndicaliste, elle fait planer la menace « inacceptable » du conventionnement sélectif à l’installation des médecins.

L’aménagement du texte par les sénateurs n’a pas suffi et la CSMF prépare l’après-loi santé. Le syndicat a lancé un mot d’ordre de « désobéissance civile » à chaque nouvelle étape d’application obligatoire de la dispense intégrale d’avance de frais. « L’histoire nous a montré que l’on pouvait défaire des mesures d’une loi qui sont contraires à l’intérêt collectif », conclut le patron de la Confédération.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
chir bariatrique

La qualité de la vie sexuelle durablement améliorée par la chirurgie bariatrique

C'est une conséquence de la chirurgie de l'obésité à laquelle on ne pense pas toujours, et pourtant, la qualité de la vie sexuelle semble durablement améliorée après une chirurgie bariatrique, selon les données d'une cohorte... Commenter

Grippe : le pic est probablement atteint, selon Santé publique France

GRIPPE

Dans son bulletin hebdomadaire de la semaine du 11 au 17 février (semaine 7), Santé publique France (SpF) estime que « le pic de la grippe... 1

Vaccination antigrippale : les pharmaciens à l'offensive pour alléger les contraintes et élargir la cible

Vaccin grippe pharmacie

Après deux ans d'expérimentation, la généralisation de la vaccination antigrippale à l'officine a été actée par la loi de financement de la... 2

Jour de carence, télétravail, fiches repères… des pistes fortes pour réguler les arrêts maladie sans taper sur les prescripteurs

arret travail

Missionnés en septembre par Matignon, le Pr Stéphane Oustric (médecin généraliste, Université de Toulouse), Jean-Luc Bérard (DRH du groupe... 2

Cancer du rein métastatique : les combinaisons d'immunothérapie jouent des coudes pour la 1ère ligne

Tout va très vite. À peine, l'association de deux immunothérapies, le nivolumab et l'ipilimumab, est devenue il y a 1 mois le nouveau... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter