Luc Ferry fait la leçon aux médecins... qui répliquent sur Twitter

Luc Ferry fait la leçon aux médecins... qui répliquent sur Twitter

Stéphane Long
| 01.10.2015
  • Luc Ferry fait la leçon aux médecins... qui répliquent sur Twitter-1

« Un médecin se vante d’ignorer ce que signifient les NBIC. Honnêtement, il ferait mieux de retourner à la fac ou de changer de métier. » Le tweet publié mardi par Luc ferry (@FerryLuc) n’est pas passé inaperçu auprès des médecins fréquentant le réseau social.

Ils ont été nombreux à répliquer dans la foulée, agacés par le ton péremptoire de l’ex-ministre de l’Éducation nationale. On peut être un bon médecin et ignorer la signification de l’acronyme NBIC (qui signifie « nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives ») lui ont répondu les praticiens. « Vous confondez la recherche médicale et la pratique médicale » ajoutait @NyjohLeBarjot, pris à parti personnellement par l’universitaire. « Barjot vous va bien en effet, et ne pas savoir ce que sont les NBIC est le plus sûr moyen d’envoyer ses patients ad patres... » tweetait avec provocation Luc Ferry.
 

Pas vraiment échaudé par les dizaines de tweets qui l’interpelaient, il relançait la polémique : « Tant que nos médecins ignoreront les nouvelles technologies NBIC nous serons en danger. La formation continue est un devoir pas un luxe ! » L’universitaire renvoie les médecins à la lecture des livres de Laurent Alexandre et de Guy Vallancien sur la médecine du futur.

Provocation ou franc parler ?

Pas vraiment une manière de calmer les twittos. Ignorant, arrogant, prétentieux, ridicule… Les qualificatifs pleuvent sur l’universitaire, qui surenchérit quelques heures plus tard : « Cette collection de réactions outrées enracinées dans une ignorance totale de la technologie des NBIC est un vrai document de travail… Assez perdu de temps à tweeter, je retourne au travail ! [...] Salut et merci, y compris pour les insultes débiles : toujours instructif ! »

Habitué au franc parler sur Twitter, Luc Ferry n’en est pas à son premier esclandre sur le réseau social. À propos de l’œuvre d’Anis Kapoor exposée à Versailles, il évoquait, en juin dernier, « un Himalaya de laideur, de bêtise et de vulgarité », « une pure merde pour cons prétentieux ». Vous avez dit con prétentieux ?

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Fin de l'exercice isolé, travailler... jusqu’à 22 heures : ce que Macron attend des médecins

best of Macron

Une réforme aussi attendue valait bien un discours fleuve. Pendant plus d'une heure, Emmanuel Macron a dévoilé ce matin devant le gratin... 12

Plan santé : « C'est la bonne réforme, je n'ai pas d'inquiétude », affirme Agnès Buzyn

Agnès Buzyn ministre santé

Emmanuel Macron a dévoilé ce mardi matin le plan de transformation du système de santé, à la ville comme à l’hôpital. Pour « le Quotidien... 35

Obésité : les thérapies comportementales doublent les chances de perdre du poids

obesite

« Offer or refer », proposer ou référer, le message est clair pour les médecins américains : pas d'impasse sur les thérapies comportementale... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter