URPS : en campagne à Lyon, la FMF appelle les médecins à « se préparer à la bagarre »

URPS : en campagne à Lyon, la FMF appelle les médecins à « se préparer à la bagarre »

23.09.2015
  • URPS : en campagne à Lyon, la FMF appelle les médecins à « se préparer à la bagarre » - 1

    URPS : en campagne à Lyon, la FMF appelle les médecins à « se préparer à la bagarre »

Les syndicats de médecins libéraux multiplient les réunions de campagne avant le scrutin des Unions régionales des professionnels de santé (URPS). Après un tour des régions qui l’a amené à Jonzac, Toulouse, Bordeaux ou Annecy, le Dr Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France (FMF), est venu mardi soir à la rencontre de confrères syndiqués à Lyon. La réunion s’est déroulée dans les locaux de l’URPS Rhône-Alpes.

Une quinzaine de médecins étaient présents, la plupart généralistes de secteur I, exerçant en ville ou à la campagne. Le public réuni ce soir était déjà plus ou moins acquis à la cause du syndicat. Pour autant, lors d’un tour de table, un malaise teinté d’énervement était palpable.

De l’utilité du syndicalisme

« Comment ça marche au niveau des instances politiques ? On manque d’informations », se plaint un généraliste, récemment syndiqué et installé depuis 28 ans à Pusignan, petite commune proche de l’aéroport de Lyon. Le médecin prévient son auditoire : « Il va falloir me canaliser ! » Ce à quoi l’auteur de « la Fin de notre système de santé ? » répond : « A la FMF, on ne canalise pas ! » D’autres confrères déplorent la distance des pouvoirs publics avec la profession. « Les gens qui gouvernent ne connaissent pas nos métiers ! », s’indigne un praticien.

Certains médecins s’interrogent, sur le but de ce scrutin : « On ne sait pas à quoi ça sert l’URPS. » À l’inverse, d’autres sont convaincus de la nécessité de ces élections : « Il faut voter, sinon on ne compte pas et on se retrouve en dehors du système. »

Touraine, MG France et la CSMF dans le collimateur

Une généraliste entame le sujet sensible de l’article 47 sur l’ouverture des données de santé : la salle s’indigne. Le Dr Hamon continue sa diatribe : « La FMF est contre le flicage intégral et contre l’inégalité de traitement entre public et privé. L’enfichage et l’enfumage sont les deux mamelles de la Sécurité sociale et du ministère ! », lance-t-il, galvanisé.

Marisol Touraine en prend pour son grade, mais également les autres syndicats, MG France et la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), « asservis aux caisses et aux politiques », et se contentant de peu. « Il faut se préparer à la bagarre et se convaincre de notre pouvoir. On va montrer à Touraine qu’après le 16 octobre on ne s’arrêtera pas, la résistance s’organise en coordinations ». Le président de la FMF a présenté son « plan de bataille » pour les prochaines semaines : poursuite de la grève de la télétransmission et fermeture reconductible des cabinets du 3 au 6 octobre pour protester contre le projet de loi de santé. Le Dr Hamon rappelle la détermination des médecins d’une soixantaine de coordinations qui ont signé une charte et sont prêts à se déconventionner par bassin de vie, si un médecin est harcelé par sa caisse (arrêt de travail, non substituable...) ou pour non-application du tiers payant. « Si les médecins se déconventionnent en masse, nous serons en situation de force pour renégocier ensuite une nouvelle convention, et de réévaluer massivement les tarifs des actes médicaux », conclut-il.

Guillaume Bouvy
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement
Focus

Des blouses blanches entre doléances et revendications

Ils sont plus de 200 praticiens à avoir alimenté la consultation lancée fin janvier par « Le Quotidien ». Il ressort de celle-ci un profond sentiment d’inquiétude et souvent une incompréhension face aux réformes de ces dernières années. Avec une ligne de force : la profession veut avoir davantage voix au chapitre. Et les médecins sont prêts à prendre l’initiative. La preuve ? Ils font des... 1

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 6

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 5

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

internes

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année),... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter