Testing, refus de soins : pour AIDES, « c’est au médecin de prouver qu’il n’a pas discriminé »

Testing, refus de soins : pour AIDES, « c’est au médecin de prouver qu’il n’a pas discriminé »

Anne Bayle-Iniguez
| 18.09.2015
  • Testing, refus de soins : pour AIDES, « c’est au médecin de prouver qu’il n’a pas discriminé »  - 1

    Testing, refus de soins : pour AIDES, « c’est au médecin de prouver qu’il n’a pas discriminé »

Alors que les sénateurs, en plein examen du projet de loi de santé, se rapprochent de l’article relatif au testing et à la mise en place d’un observatoire de refus de soins, l’association AIDES appelle les élus à « aller plus loin » dans leur démarche.

Très mobilisée sur ce sujet, notamment par les chirurgiens-dentistes, AIDES souhaite renforcer le projet de loi par la légalisation des pratiques de testing, l’élargissement de la définition légale des refus de soins « trop restrictive ,» et l’inversion de la charge de la preuve. « Ce doit être au médecin de prouver qu’il n’a pas discriminé et non au patient de prouver la discrimination », insiste AIDES.

Cumul des discriminations

« Nous constatons un véritable cumul des discriminations, explique Aurélien Beaucamp, président d’AIDES. Lorsque vous êtes séropositif et titulaire de la CMU, de l’aide médicale d’État (AME) ou que vous portez un nom à consonance étrangère, la probabilité d’être confronté à un refus de soins augmente sensiblement. »

Le refus de soin à un patient sur la base de son statut sérologique expose le praticien à des sanctions de son ordre professionnel.

Actuellement, le projet de loi de santé remanié par les sénateurs en commission confie au défenseur des droits (et non plus à l’ordre professionnel comme le souhaitait le gouvernement) la mise en place d’un observatoire de refus des soins, chargé d’effectuer des tests de situation dans les cabinets médicaux, en lien avec les associations d’usagers. Les modalités de testing restent à préciser par décret.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
hauts salaires

Hauts salaires de la fonction publique : 7 850 euros en moyenne pour les 1 % les mieux payés... dont 54 % dans les hôpitaux

Ils forment l'élite financière de la fonction publique (tous corps confondus) : quelque 48 500 agents, soit 1 % des employés les mieux payés, gagnent en moyenne 7 850 euros nets mensuels, loin du privé mais avec des revenus qui... 11

Grand Débat : médecins, vous avez la parole !

grand debat

À l’occasion du Grand Débat national, Nehs et le Groupe profession santé auquel appartient « le Quotidien du Médecin », « le Généraliste »,... 1

Agnès Buzyn candidate aux élections européennes ?

buzyn europe

Selon le journal « Les Échos », Agnès Buzyn pourrait quitter son maroquin pour se présenter aux élections européennes qui auront lieu du 23... 11

Le Nutri-score devient obligatoire sur tous les supports publicitaires

NUTRI SCORE

L'Assemblée a rendu obligatoire jeudi l'affichage du « Nutri-score » sur tous les supports publicitaires (Internet, télévisés,... 1

Live ChatDépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)

Live Chat - Dépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)-0

Alors que sa parole se fait plutôt rare dans les médias, le Pr Norbert Ifrah, président de l’Institut national du Cancer (INCa) depuis...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter