Digitalisation et agencement des cabinets médicaux au menu des URPS

Digitalisation et agencement des cabinets médicaux au menu des URPS

18.09.2015

Entre les 5 et 12 octobre prochains, les médecins sont invités à voter par correspondance pour élire les syndicats qui les représenteront dans les futures URPS installées dans les nouvelles régions en cours de constitution. 

  • Digitalisation et agencement des cabinets médicaux au menu des URPS-1

Le top départ a été donné à la campagne électorale pour les Unions régionales des professionnels de santé (URPS) dont les élections se dérouleront en octobre prochain. Plus de 116 267 libéraux sont concernés par ce scrutin à travers toute la France. Au menu des programmes des syndicats : la digitalisation des médecins, la modification de plusieurs articles de la Loi de modernisation du système de santé examinée à partir du 14 septembre par le Sénat, la revalorisation du prix de la consultation, l’amélioration des conditions d’exercices et la mise aux normes des cabinets médicaux.
 

Accompagner les médecins libéraux dans l’ère numérique

Les conditions d’exercice du métier de médecin changent, son environnement aussi. Ainsi, le Syndicat des Médecins Libéraux notamment souhaite prendre « le « virage du numérique », en enrichissant la palette d’outils du médecin libéral (le Smartphone et ses « applis », les dispositifs médicaux, la télémédecine, les robots…). Autant d’évolutions qui nécessiteront un accompagnement fort auprès des médecins libéraux pour s’approprier ces technologies », estime le SML.
 
Il est vrai que l'usage des applications médicales reste restreint encore parmi les professionnels de santé. Mais les choses commencent à bouger : 72 % des médecins interrogés dans une étude Ipsos Healthcare (menée en France, l'Allemagne et le Royaume-Uni) ont déjà recommandé une application médicale, un forum ou un dispositif mobile à l’un de leurs patients.
« Plus intéressant encore, ils seraient 4 sur 5 à estimer que ce genre de rapport entre technologie et soins est loin de n'être qu'une simple tendance. Ils sont d'ailleurs 25 % à dire que ce type d'applications sera directement intégré dans le traitement dans le futur ».(1)
 

Mise aux normes des cabinets médicaux

Le sujet de l’accessibilité des cabinets médicaux a été également évoqué dans le programme de rentrée des syndicats, cette fois-ci par MG France. Le décret du 17 mai 2006 relatif à l'accessibilité aux handicapés des établissements recevant du public prévoyait la mise en conformité des locaux depuis 01/01/2015. Mais son application a pris beaucoup de retard. Les médecins disposent d’un délai supplémentaire, à condition d’avoir pris un engagement de mise aux normes, qui prévoit les travaux nécessaires avec leur planification et leur coût. Attention toutefois : cette demande (2) doit être déposée en mairie avant le 27 septembre prochain. Selon MG France, « les médecins généralistes qui pour des raisons diverses ne sont pas aux normes, n'ont pas les moyens d'adapter leurs locaux » qui précise que « 80 à 90 % des cabinets médicaux ne seront pas en règle le 27 septembre prochain, date butoir pour cette mise aux normes ». Et de demander « un moratoire pour les médecins du secteur 1, qui pourra être étendu à d'autres praticiens. A défaut, bien des médecins pourraient être contraints de fermer définitivement leur cabinet médical, « au risque de voir le tissu des généralistes de proximité se disloquer ».
 

(1) L’atelier BNP Paribas à consulter à l’adresse : http://www.atelier.net/trends/articles/applications-medicales-une-confiance-hausse-chez-medecins_437027
(2) formulaire à télécharger sur :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/Cerfa%2013824_03%20Demande%20d%20Autorisation%20construire%20am%C3%A9nager%20ou%20modifier%20un%20ERP_mise%20en%20ligne.pdf



Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
manchette
Focus

Des systèmes performants dans les starting blocks Abonné

Le concept de pancréas artificiel se présente comme le nouveau standard à venir pour traiter le diabète de type 1. Différents systèmes hybrides de boucle fermée existent, plus ou moins avancés sur le plan commercial. Le français Diabeloop est dans les rangs pour le remboursement en France, avec Medtronic comme principal concurrent. Commenter

Le collectif « HPV maintenant » dénonce le retard à passer au test HPV pour le dépistage du cancer du col de l'utérus

hpv

Si tout le monde se félicite du lancement du dépistage organisé (DO) du cancer du col de l'utérus, les modalités ne font pas l'unanimité. «... Commenter

Grève aux urgences de l'AP-HP : manifestation des soignants, Hirsch et Buzyn tentent de calmer le jeu

APHP

Entre le personnel des services d'urgences de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et la direction du CHU, le torchon brûle. Ce... 2

Ordonnances et vaccins non remboursables : la caisse de Strasbourg sanctionne des médecins puis recule

vaccins non rembourses

« Il n'y a eu aucun enrichissement des médecins. Ils ne doivent pas payer les vaccins car ils ont voulu protéger leurs patients ». Le Dr Bri... 17

Fin du changement d'heure : les chronobiologistes contre l'heure d'été permanente

chgt heure

En mars, le Parlement européen s'est positionné en faveur de la fin du changement d'heure saisonnier d'ici à 2021. Chaque pays devra alors... 9

l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter