État, Sécu : les recettes « rentrent très bien » et les dépenses sont « tenues », se réjouit Sapin

État, Sécu : les recettes « rentrent très bien » et les dépenses sont « tenues », se réjouit Sapin

16.09.2015
  • État, Sécu : les recettes « rentrent très bien » et les dépenses sont « tenues », se réjouit Sapin - 1

Lors de la présentation ce mercredi des éléments de cadrage des textes financiers pour 2016 (budget de l’État et loi de financement de la Sécurité sociale), le ministre des Finances Michel Sapin et son secrétaire d’État au Budget Christian Eckert ont affiché un ton résolument optimiste, soulignant la « crédibilité » de la parole du gouvernement à la fois dans ses prévisions et ses engagements d’économies.

Confirmant tous les objectifs de déficit public inscrits au printemps dans le pacte de stabilité (3,8 % du PIB fin 2015, 3,3 % en 2016 et sous la barre des 3 % en 2017) de même que les hypothèses de croissance (1 % en 2015, 1,5 % en 2016), Michel Sapin a tenté de couper court aux critiques de ceux qui redoutent un retournement de la conjoncture et un dérapage des finances publiques. « Les recettes rentrent très bien. Les dépenses sont également tenues [...] », a-t-il plaidé. « Il faut arrêter de jouer à se faire peur ! a renchéri Christian Eckert. Il en va de même pour les recettes de la Sécurité sociale puisque la progression de la masse salariale devrait être légèrement plus dynamique que celle qui était prévue dans le pacte de stabilité ».

Pas de risque sur l’ONDAM

Même discours positif côté dépenses. Ainsi, l’objectif national de dépenses d’assurance-maladie (ONDAM) sera « strictement tenu » et il n’y a pas de « risque particulier sur cet objectif » même si la contrainte est forte sur le secteur de la santé [taux directeur limité à 2,1 % en 2015 et 1,75 % en 2016].

L’effort d’économies demandé aux collectivités locales dans le cadre de la réduction du déficit public est « moindre » que celui demandé à l’État et à la Sécurité sociale, a précisé le ministre des Finances Michel Sapin. Les collectivités locales ont vivement protesté ces dernières semaines contre la nouvelle baisse de leur dotation prévue en 2016.

Le projet de loi de finances 2016 sera détaillé le 30 septembre. Le PLFSS sera examiné en conseil des ministres le 7 octobre.

C.D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 18.09.2015 à 15h40

Bravo ! Le trou de la sécu est toujours abyssal, on tente de le combler en siphonnant le chiffre d'affaires des pharmacies (mais aussi des LABM, des cabinets de radio, des cliniques, etc.), celui des Lire la suite

Répondre
 
Philippe H Médecin ou Interne 18.09.2015 à 13h44

Il n'y a toujours pas de skipper dans le bateau, il y a pléthore d'officiers en second et en troisième, et pendant ce temps, là, nous, à fond de cale, on râme et on écope !

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 17.09.2015 à 20h05

« Pas de quoi s'étonner: avec l'augmentation phénoménale des divers impôts, des charges URSSAF (par ex. l'aide à domicile était un forfait, maintenant au réel = triplement des charges...), le gouverne Lire la suite

Répondre
 
Renaud P Médecin ou Interne 17.09.2015 à 09h26

Donc on préfère essorer la Sécu plutôt que de réduire les dépenses clientélistes des collectivités territoriales. Logique on s'approche des élections, mais les patients, leurs familles et les Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN D Médecin ou Interne 16.09.2015 à 23h14

« Tout commence à s'arranger comme par enchantement alors que nos politiques répètent inlassablement qu'ils ne pensent absolument pas aux prochaines élections dans moins de deux ans !! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Valérie Pécresse : « Nous créons un choc de simplification contre les déserts médicaux en Ile-de-France »

pecresse

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, dévoile en exclusivité au « Quotidien » son plan de « lutte contre les déserts... 5

Avec 14 médicaments en moyenne sur leurs ordonnances, les seniors courent un « risque d'accidents sévères »

automedication

14,4 médicaments différents, prescrits et pris en automédication sur trois mois. C'est ce que consomment, en moyenne sur trois mois, les... 4

Journée mondiale Alzheimer : la prévention et ses grands défis de santé publique et de recherche

La prévention est le grand défi à relever dans la maladie d'Alzheimer, à visée à la fois de santé publique (compte tenu du risque lié à... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter