Sécu : Migaud fustige l’« anomalie dangereuse » des déficits et regarde vers l’Allemagne

Sécu : Migaud fustige l’« anomalie dangereuse » des déficits et regarde vers l’Allemagne

Henri de Saint Roman
| 15.09.2015
  • Sécu : Migaud fustige l’« anomalie dangereuse » des déficits et regarde vers l’Allemagne - 1

Présentant ce mardi le rapport annuel de la Cour des comptes sur la Sécurité sociale, le premier président Didier Migaud a déploré la permanence du déficit « pour la treizième année consécutive » et le gonflement de la dette qui en résulte.

Le socialiste lance une charge très vive contre le financement d’une part des prestations à crédit. « Il s’agit là d’une anomalie profonde, dangereuse, d’autant que des marges de manœuvre importantes existent pour réduire ce déficit », a ajouté Didier Migaud, déplorant que le retour hypothétique à l’équilibre soit reporté « à un terme encore indéterminé ».

Certes, les déficits se sont réduits en 2014, mais « dans une mesure limitée ». Surtout, ce sont les recettes, plus que la maîtrise des dépenses, qui sont à l’origine de ce résultat. En 2015, la baisse des déficits devrait être beaucoup plus modeste, si bien que le retour à l’équilibre se retrouvera décalé « de plusieurs années ».

Objectif dépenses

Le président de la Cour a toutefois adressé un message d’optimisme. « Le retour à l’équilibre des comptes sociaux est possible, a-t-il asséné, à condition de faire porter prioritairement l’effort sur la maîtrise des dépenses sociales ».

L’assurance-maladie est particulièrement visée. Dans le collimateur de la Cour cette année, les dépenses de soins de ville (+ 2,9 % en 2014), et notamment « la dynamique particulièrement forte » des dépenses de soins infirmiers et de kinés ou encore « l’efficience insuffisante » de la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique terminale.

Réformes structurelles indispensables

L’hôpital n’est pas épargné. Il concentre 37 % du total des dépenses de santé, « bien plus que la moyenne de nos voisins ». D’une manière générale, la recomposition de l’offre de soins est jugée décevante depuis 20 ans, qu’il s’agisse des parcours de soins (trop cloisonnés), de l’insuffisance de normes et d’instruments contraignants (sécurité, activité, fonctionnement des structures) ou du pilotage pas assez directif de certains établissements de santé (maternités et centres de lutte contre le cancer). Côté médecins, la Cour penche une nouvelle fois pour le conventionnement conditionnel dans les zones surdotées.

Didier Migaud s’est attaché à comparer les résultats financiers des systèmes d’assurance-maladie français et allemand. La comparaison est cruelle. Outre-Rhin, le résultat cumulé pour la période 2000-2014 présente un excédent de 12 milliards d’euros contre un déficit cumulé de 105 milliards dans l’Hexagone.

Pour Didier Migaud, les réformes structurelles sont non seulement possibles mais indispensables et « ne peuvent être différées ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
JACQUES L Médecin ou Interne 16.09.2015 à 10h36

Faisons des réformes restructurantes permettant le recul du chomage, et nous verrons les déficits des comptes sociaux se combler, ce qu'a fait l'Allemagne.

Répondre
 
Scalex Médecin ou Interne 15.09.2015 à 18h40

Personnellement, je trouve aberrant de financer les dépenses courantes de santé par l'emprunt. J'ai 2 petits enfants. Ce sont donc eux qui vont payer mes propres dépenses de santé. LEUR RESTERA T IL Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mutuelles, réseaux de soins : le Dr Accoyer accuse Richard Ferrand de conflit d'intérêts et essuie les critiques d'En Marche !

Benjamin Griveaux, porte-parole d'En marche ! et candidat aux législatives, a dénoncé dimanche « des mensonges » après les accusations de... Commenter

Y compris dans les formes progressives de la maladieLa SEP, des avancées tous azimuts

Abonné
sep IRM

L'offre thérapeutique s'est largement étoffée dans les formes rémittentes de la sclérose en plaques (SEP). Aujourd'hui, des pistes, autres... Commenter

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter