Le tiers payant généralisé, la mesure de trop pour ce médecin résigné à déplaquer

Le tiers payant généralisé, la mesure de trop pour ce médecin résigné à déplaquer

Stéphane Long
| 12.09.2015
  • Le tiers payant généralisé, la mesure de trop pour ce médecin résigné à déplaquer-1

    Le tiers payant généralisé, la mesure de trop pour ce médecin résigné à déplaquer

La généralisation du tiers payant en 2017 ne passe décidément pas auprès de certains médecins. À tel point que certains envisagent purement et simplement de jeter l’éponge et de fermer leur cabinet. C’est le cas du Dr Christian Boussemart, généraliste phlébologue à Poitiers (secteur II).

Installé en ville depuis 1985, il baissera définitivement le rideau le 30 septembre prochain pour prendre sa retraite. Il a confié au « Quotidien » son amertume. Malgré son âge vénérable (78 ans), le praticien se voyait bien continuer à pratiquer quelques années encore : « Je suis en bonne santé, j’ai une très bonne patientèle, fidèle. Mais l’arrivée du tiers payant généralisé est la mesure de trop. C’est ingérable. Vous recevez un listing de la Sécu, vous ne savez pas qui a payé quoi. C’est pareil avec les mutuelles. Il faut y passer un temps fou. C’est un casse-tête épouvantable. »

Le médecin était d’autant plus motivé à continuer qu’il devra laisser sa patientèle sans successeur, faute d’avoir trouvé un candidat.

30 000 euros de mise en conformité

Le Dr Boussemart avait déjà été échaudé par les obligations d’aménagement des cabinets pour l’accessibilité aux handicapés. « C’est la cerise sur le gâteau, peste le praticien, qui a pourtant refait ses locaux à neuf il y a dix ans. J’avais prévu une rampe d’accès, mais elle est trop raide. Le couloir est très large, mais il manque 1 cm pour être aux normes... Ça me coûterait 30 000 euros au total.»

Les promesses du gouvernement sur la simplicité du tiers payant généralisé ne le rassurent pas plus. « Je n’y crois pas du tout, répond-il. Si on voulait faire simple, il fallait mettre en place une sorte de chèque dédié, comme un ticket repas. »

« Je ne suis pas un chasseur de prime »

Un peu désabusé, le médecin se dit « très pessimiste » sur l’avenir de la médecine libérale, du moins celle qu’il a connue et pratiquée au cours des quarante dernières années.

Très critique à l’égard des gouvernements successifs, il n’a pas adhéré à la ROSP. « Je ne suis pas un chasseur de prime. Le conseil de l’Ordre qui veille à l’éthique de la profession aurait dû l’interdire », explique sans concession le praticien.

« On va vers un système où les médecins seront parqués dans des maisons médicales, regrette le Dr Boussemart. Aujourd’hui, chaque cabinet a sa personnalité. Demain, ce sera moins personnel, moins humain, plus froid. »

Il regrette que les jeunes générations ne prennent pas la relève au sein des cabinets comme le sien. « Les patients n’attendent que ça, explique le futur retraité. Les miens sont déçus de ne pas voir arriver un successeur. Ils se sentent abandonnés. » Quant au Dr Boussemart, il confie que sa plus grande crainte est... de s’ennuyer.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 34 Commentaires
 
Enneka Pharmacien 16.09.2015 à 09h07

Si je peux apporter ma modeste contribution de pharmacien. Le TP généralisé se pratique en pharmacie depuis quelques années. C'est une catastrophe. Non pas pour nous, les pharmaciens, bien au Lire la suite

Répondre
 
PATRICK C Médecin ou Interne 13.09.2015 à 08h11

« J'ai 67 ans et ai déplaqué le 31 Décembre dernier vivement incité à le faire par le TPG et la mise aux normes pour l'accessibilité de mon cabinet. J'ai eu de la chance que ces mesures coûteuses et c Lire la suite

Répondre
 
XAVIER S Autre 14.09.2015 à 14h10

Ca s'appelle pas "déplaquer" mais prendre sa retraite et à 67 ans c'est logique et normal. Assez de ces contre exemples impliquant des confrère "hors d'âge", on ferait mieux de s'interesser à la Lire la suite

Répondre
 
DpiT Médecin ou Interne 12.09.2015 à 21h51

« Quelle débâcle verbale pour des professionnels opposés à des instances dont ils acceptent les indemnités qui vont les "tuer" !
Commencez par refuser celles-ci et ensuite vous serez crédibles dans v Lire la suite

Répondre
 
Marie/médecin Médecin ou Interne 12.09.2015 à 19h49

« Ce confrère qui s'exprime sans rancœur a tout dit; c'est un sage. Mais "quand le sage montre la lune l'idiot regarde le doigt". »

Répondre
 
Scalex Médecin ou Interne 12.09.2015 à 16h40

« STOP au psychodrame du TP Pourquoi cette règle du tout ou rien. Je ne vois pas d'inconvénient à appliquer le TP dans tous les cas simples, type ALD ou CMU, avec une carte vitale à jour. Et personne Lire la suite

Répondre
 
THIERRY L Médecin ou Interne 12.09.2015 à 17h41

« Je ne comprends pas votre intervention... Il n'y aucun problème avec les CMU et les ALD. Le "psychodrame" est le tiers-payant GENERALISE et OBLIGATOIRE de l'article 18 de la loi Touraine. »

Répondre
 
HUGUES L Médecin ou Interne 12.09.2015 à 17h48

« Complètement d'accord avec vous. Respectons le fameux colloque singulier existant entre le Médecin et son patient. À nous de décider qd pratiquer le TPG. Pour les patients que nous savons être juste Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 11

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter