Tabac, alcool... ces drogues qui nous coûtent cher

Tabac, alcool... ces drogues qui nous coûtent cher

11.09.2015
  • Tabac, alcool... ces drogues qui nous coûtent cher-1

L’Observatoire français des drogues et toxicomanie (OFDT) a publié hier son rapport sur le coût social des drogues, dirigé par le Pr Kopp Pierre – chercheur au centre d’économie de la Sorbonne.

Chaque année, l’alcool et le tabac coûteraient 120 milliards d’euros à la société, soit 240 milliards au total. Les drogues illicites pèsent aussi dans la balance, avec un total de 9 milliards, avec un nombre moins important de consommateurs.

Ce calcul coût social est basé sur une analyse du coût externe : vies humaines perdues, perte de la qualité de vie, pertes de production et le coût pour les finances publiques : dépenses de prévention, répression et soins. A également été prise en compte l’économie que représentent les retraites non versées et les recettes des taxes prélevées sur l’alcool et le tabac. Chaque année, 1/3 du déficit budgétaire français serait constitué par le poids négatif des drogues sur les finances publiques. L’État doit payer 21,3 milliards d’euros, soit 1,1 % du PIB du pays.

Les idées reçues sur les taxes mises à mal

L’étude va à l’encontre de l’idée selon laquelle les bénéfices des taxations et l’économie sur les retraites non versées rapporteraient beaucoup à l’État. En réalité, elles sont bien inférieures au coût global des soins (respectivement 8,5 et 25,9 milliards d’euros). La taxation sur les alcools ne représente que 37 % du coût des soins des maladies liées à l’alcool ; les taxes sur le tabac ne couvrent que 40 % du coût des soins.

Le Dr Michèle Delaunay, parlementaire à l’Assemblée, s’est empressée de réagir : « C’est aujourd’hui un impératif social et sanitaire de préparer la sortie du tabac : augmentation signification du prix, harmonisation fiscale européenne, soutien des buralistes par un nouveau mode de rémunération. » Ainsi l’un des objectifs du prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale, dont elle est rapporteur, est de prévoir la sortie du tabac d’ici à 2030.

Diane Damon
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement
Focus

Des blouses blanches entre doléances et revendications

Ils sont plus de 200 praticiens à avoir alimenté la consultation lancée fin janvier par « Le Quotidien ». Il ressort de celle-ci un profond sentiment d’inquiétude et souvent une incompréhension face aux réformes de ces dernières années. Avec une ligne de force : la profession veut avoir davantage voix au chapitre. Et les médecins sont prêts à prendre l’initiative. La preuve ? Ils font des... 1

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 6

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 5

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

internes

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année),... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter