La santé absente de la conférence de presse de François Hollande

La santé absente de la conférence de presse de François Hollande

Anne Bayle-Iniguez
| 07.09.2015
  • La santé absente de la conférence de presse de François Hollande  - 1

Les questions relatives à la santé ont été absentes du discours de François Hollande, lors de sa sixième conférence de presse à l’Élysée, quasi exclusivement consacrée à l’actualité internationale et aux baisses fiscales pour 2016.

Face à un parterre de 200 journalistes, et en présence du gouvernement, le Président de la République n’a fait aucune allusion au projet de loi de santé, examiné la semaine prochaine au Sénat.

À peine a-t-il évoqué indirectement la Sécurité sociale en toute fin de son intervention, à l’occasion d’une question sur le pacte de responsabilité et sur l’effort financier réclamé aux collectivités territoriales entre 2015 et 2017. « Sur les économies, l’État fait son devoir », a assuré François Hollande. La Sécurité sociale, elle, a mené des « politiques justes et courageuses » pour endiguer les déficits. Sans s’attarder, François Hollande a évoqué la volonté d’« améliorer le remboursement des médicaments » tout en prenant garde au service médical rendu de chaque produit.

Pas de remise en cause des 35 heures

La réforme engagée sur le code du travail ne « changera pas » la durée légale de temps de travail. Pas question de remettre en question les 35 heures, le SMIC ou le contrat de travail.

Concernant les réformes fiscales, François Hollande a confirmé les baisses d’impôts pour 2016 qui s’élèveront à « plus de 2 milliards d’euros » et concerneront « plus de 8 millions de foyers ». Il parie sur une croissance atteignant « sûrement un peu plus de 1 % » en 2015 et « 1,5 % en 2016 », mais cela ne sera « pas suffisant pour faire baisser le chômage » dès cette année.

Les portes de la France ouvertes à 24 000 réfugiés

Sur la scène internationale, le chef de l’État a annoncé la création d’un « mécanisme permanent et obligatoire » d’accueil de 120 000 réfugiés sur deux ans, répartis au sein de l’Union européenne. La France ouvrira ses frontières à 24 000 d’entre eux. 350 000 migrants ont franchi la Méditerranée en 2015, soit trois fois plus qu’en 2014, a-t-il rappelé.

Chef des armées, le Président a mis en avant la nécessité d’intensifier la lutte contre le terrorisme. Des vols de reconnaissance survoleront « dès demain » (mardi) la Syrie « pour permettre des frappes contre Daech ». En revanche, François Hollande a exclu la possibilité d’envoyer des troupes françaises au sol, une action « inconséquente et irréaliste » selon lui.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

« Incroyablement rationnelle », le Pr Agnès Buzyn ne prescrirait pas d'homéopathie

BUZYN inter

« Si l'on vient vous voir en consultation, Dr Buzyn, pouvez-vous prescrire de l'homéopathie ? » C'est en ces termes très directs que la mini... 27

Pour la première fois, des paraplégiques marchent grâce à la stimulation électrique épidurale

paraplegique marche

Par un incroyable hasard du calendrier, où plus vraisemblablement une volonté de ne pas être le second à publier, 2 articles publiés ce... Commenter

Live chatAMP, fin de vie, génétique... Quels enjeux pour les médecins ? Posez vos questions au Pr Delfraissy

Pr Delfraissy

La France s’apprête à réviser ses lois de bioéthique pour prendre en compte les progrès scientifiques et les évolutions sociétales. Le...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter