Handicap : « Plus belle la vie ensemble », une campagne pour l’accessibilité universelle à partir d’aujourd’hui

Handicap : « Plus belle la vie ensemble », une campagne pour l’accessibilité universelle à partir d’aujourd’hui

Dr Lydia Archimède
| 07.09.2015
  • Handicap : « Plus belle la vie ensemble », une campagne pour l’accessibilité universelle à partir d’aujourd’hui - 1

Le gouvernement lance partir de ce lundi une campagne télévisuelle en faveur de l’accessibilité universelle et contre l’exclusion des personnes handicapées. L’événement fait suite au comité interministériel du 25 septembre 2013 qui avait arrêté le principe d’une grande campagne de communication visant à modifier les perceptions du handicap et à renforcer l’information sur les mesures en faveur de l’accessibilité.

Conçue par le service d’information du gouvernement (SIG), en partenariat avec France Télévisions et la série « Plus belle la vie », les équipes de « Plus belle la vie », la campagne s’articule autour de 20 saynètes d’une minute racontant le quotidien des personnes en situation de handicap permanent ou temporaire. Vingt épisodes tournés à Marseille dans les décors et avec des acteurs de la série vont être diffusés sur toutes les chaînes de « France Télévisions », du lundi 7 septembre au dimanche 18 octobre, vers 20h35 (avec sous-titrage et audiodescription). Chacun d’eux illustre, à travers des scènes de la vie courante, comment des aménagements prévus par les personnes en situation de handicap, facilitent, en réalité, la vie de tous.

80 % des petits établissements recevant du public

Le message est clair : mesures en faveur de l’accessibilité ne doivent plus être perçues comme des solutions réservées à des populations particulières ni seulement génératrices de coûts pour la société. En présentant la campagne aux associations, en présence de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, et de Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, Manuel Valls a souligné : « Notre objectif, c’est de mener la vie dure aux préjugés, de faire qu’il n’y ait pas, d’un côté, les 12 millions de personnes qui vivent avec un handicap ou une incapacité et, de l’autre, le reste de la société. » Le gouvernement souhaite également que « dans trois ans, 80 % des petits établissements recevant du public, comme par exemple les commerces de proximité, soient accessibles aux personnes atteintes d’un handicap », a indiqué Ségolène Neuville. Il s’agit de « créer un état d’esprit (...) pour que tous les Français se sentent coresponsables en quelque sorte d’une simplification de la vie des personnes en situation de handicap », a expliqué pour sa part Marisol Touraine.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
JEROME M Médecin ou Interne 08.09.2015 à 07h28

Il n'y a pas que le gouvernemét qui fait preuve de cynisme dans cette affaire ..., nous savions MGFrance prêt à tout pour tromper la profession, masquer ses responsabilités mais là ils font très fort Lire la suite

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 07.09.2015 à 23h06

« Arf oui, mais il ne va pas faloir 9 ans pour fermer les services d'urgence et les hôpitaux !
Alors bon ces cochons de médecins peuvent bien faire les frais de cette aimable restructuration et sont Lire la suite

Répondre
 
NICOLE C Médecin ou Interne 07.09.2015 à 22h24

« Pourquoi la SNCF, la RATP ont 9 ans pour se mettre aux normes et 3 ans pour les médecins.?..pour les faire déplaquer plus vite ?
Cette loi est de toutes façons bancale, le fauteuil basique pourr Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter