L’Italie expérimente les animaux de compagnie... à l’hôpital

L’Italie expérimente les animaux de compagnie... à l’hôpital

Ariel F. Dumont
| 04.09.2015
  • L’Italie expérimente les animaux de compagnie... à l’hôpital - 1

    L’Italie expérimente les animaux de compagnie... à l’hôpital

C’est une véritable révolution : des chats, des chiens et même des lapins se promenant librement dans un hôpital. Cela se passe en Italie, à Treviglio dans la province de Bergame, en Lombardie. À la fin du mois d’août, la direction des services hospitaliers de cette ville peuplée de 29 000 habitants a adopté un nouveau dispositif, autorisant l’accès aux quadrupèdes des patients hospitalisés. En revanche, les animaux de compagnie ne seront pas admis dans les services de gynécologie, anesthésie, et réanimation.

Pour leur permettre de franchir les portes des structures sanitaires, plusieurs conditions sont posées. Les animaux devront être vaccinés, porter une puce et leurs propriétaires devront exhiber un certificat de bonne santé. Le patient devra présenter une demande d’admission auprès de la direction hospitalière. Les chiens de grosse taille devront être tenus en laisse et certains, c’est-à-dire les races considérées à risque, une muselière.

Les propriétaires des chats et les lapins pour leur part, devront avoir une petite cage ou un panier et une petite laisse pour pouvoir promener leur animal dans les couloirs. Enfin, les autres patients devront accepter leur présence ou plutôt, leur compagnie.

Dès la mi-septembre

En revanche, l’avis du personnel médical et paramédical ne sera pas demandé, cette décision ayant été adoptée pour permettre aux patients, de conserver leur style de vie. Et peut-être, d’aider aussi les personnes en difficultés qui n’ont pas toujours la possibilité de confier leur animal à quelqu’un. Un seul détail n’a pas encore été dévoilé : la durée de la permanence des animaux dans les locaux. Sur ce point, la direction réfléchirait encore.

Cette décision qui concerne l’ensemble des structures publiques relevant de l’administration sanitaire de Treviglio, soit quatre hôpitaux, plus les pôles ambulatoires de la ville, entreront en vigueur d’ici la mi-septembre. Ce dispositif anticipe aussi la loi que le conseil régional devrait approuver prochainement pour autoriser l’accès de tous les endroits publics sans exception, aux animaux.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 19

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter