Travail au noir dans plusieurs ministères : des médecins experts parmi les 50 000 personnes non déclarées

Travail au noir dans plusieurs ministères : des médecins experts parmi les 50 000 personnes non déclarées

02.09.2015
  • Travail au noir dans plusieurs ministères : des médecins experts parmi les 50 000 personnes non déclarées - 1

Près de 50 000 personnes, dont des médecins experts, ont travaillé sans être déclarées au sein des ministères de la Justice, de la Santé, de l’Environnement et de la Culture, relate le « Canard Enchaîné » dans son édition de mercredi, après avoir pris connaissance du rapport des inspections générales des Finances, des services judiciaires et des Affaires sociales, disponible sur le site de France Inter.

Le rapport de juillet 2014 met en cause, notamment, le ministère de la Justice qui détient la palme avec quelque 40 500 collaborateurs « occasionnels du service public » mêlant interprètes, experts et médiateurs.

« Le ministère de la Justice n’applique aucun assujettissement aux cotisations sociales et assimile les indemnités de ses collaborateurs à des prestations sans pour autant mettre en place les conditions de leur assujettissement à la TVA », affirment les inspecteurs.

Plusieurs plaintes déposées

La ministre de la Justice, Christiane Taubira s’est défendue ce mercredi à la sortir du conseil des ministres, déclarant « avoir pris à bras-le-corps » le problème de l’emploi par son ministère. « Nous avons créé le portail Chorus qui permet (...) de savoir qui est concerné, parce qu’il y a une différence à faire entre les personnes qui accomplissent des missions occasionnelles et les sociétés de prestation de services », a-t-elle ajouté.

Plusieurs plaintes individuelles ont été déposées. Le rapport fait état, en cas de poursuites judiciaires collectives, d’un coût pour les finances publiques qui pourrait atteindre « un demi-milliard d’euros ».

S.M. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
ALAIN N Médecin ou Interne 08.09.2015 à 23h34

« Militons pour que l'état s'impose ce qu'il nous demande !! Et boycottons les élections »

Répondre
 
RENE M Médecin ou Interne 02.09.2015 à 22h51

« Permis de conduire ?

Il me semble que les médecins des Commissions des permis de conduire désignés par les Préfets, pour évaluer les capacités des automobilistes à la conduite, sont aussi dans ce Lire la suite

Répondre
 
Merise Médecin ou Interne 02.09.2015 à 22h37

« On pourrait parler là aussi du scandale des médecins agrées membres des commissions départementales du permis de conduire et qui sont employés par l'Etat qui ne s'acquitte pas de ses cotisations soc Lire la suite

Répondre
 
Docteur bobo Médecin ou Interne 02.09.2015 à 21h35

« Inacceptable ce que l état se permet tout en étant donneur de leçons. Ça devient insultant pour ceux qui ne peuvent échapper au contrôle à outrance de leurs activités ( médecins, chefs d entreprise, Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Malgré son potentiel, la télémédecine reste « embryonnaire »

cour comptes 2

Dans son rapport annuel sur la Sécurité sociale, la Cour des comptes formule plusieurs recommandations au sujet de la télémédecine*,... Commenter

Lévothyrox : des avocats toulousains lancent une action collective contre Merck

levothyrox

Défaut d’information et préjudice d’angoisse. Voilà les deux chefs d’accusation que trois avocats toulousains comptent plaider devant le... 2

Internat : l’ophtalmologie très prisée, la médecine générale et la gériatrie à la peine

choix de postes

7 977 étudiants en médecine (CESP inclus) en ont fini avec leur choix de spécialité d’internat et de CHU d’affectation. La procédure a pris... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter