Élections : la FMF et l’UNOF en ordre de bataille, la rémunération au cœur de la campagne

Élections : la FMF et l’UNOF en ordre de bataille, la rémunération au cœur de la campagne

Henri de Saint Roman
| 27.08.2015
  • Élections : la FMF et l’UNOF en ordre de bataille, la rémunération au cœur de la campagne  - 1

Après la CSMF, et avant MG France qui fera sa rentrée le 3 septembre, la Fédération des médecins de France (FMF) et l’UNOF (branche généraliste de la CSMF) ont esquissé ce jeudi, chacun de leur côté, les axes de leur programme pour les élections professionnelles.

Contre-pouvoirs

Cinq ans après le revers de la FMF en 2010, le président du syndicat Jean-Paul Hamon vise la victoire aux élections. Le Dr Claude Bronner, président de la section généraliste, s’enflamme : « Notre but est de devenir le premier syndicat, et de nous allier avec d’autres pour obtenir une majorité permettant de peser sur le gouvernement, et d’organiser les URPS en contre-pouvoirs face aux ARS. » Le Dr Hamon se dit déjà prêt à « gouverner avec le BLOC, et le SML quand il le faudra (...) ». Patron de l’URPS Basse-Normandie, le Dr Antoine Leveneur cible « l’immobilisme des URPS gérées par la CSMF ».

Côté programme, la FMF assure que dans les régions où elle aura la majorité, elle « s’opposera à l’attribution des pleins pouvoirs aux caisses, aux ARS et aux complémentaires ». S’opposer semble d’ailleurs le maître mot de son argumentaire. Le syndicat veut faire barrage au « harcèlement » des médecins par les caisses, au « tout hôpital » et à la « farce ruineuse du DMP ».

Ne plus négocier des miettes

Au chapitre de la rémunération, le message est offensif, au risque de verser dans la surenchère : « Le C à 30 euros, ça ne suffit plus, on ne négociera plus des miettes. » La FMF suggère de rapprocher la rémunération des généralistes de secteur 1 de celle des... médecins conseils de l’Assurance-maladie. « Ces derniers gagnent en moyenne entre 71 000 et 73 000 euros par an mais travaillent en moyenne 1 473 heures par an contre 2 833 pour les libéraux », avance le Dr Bronner.

Le syndicat milite pour une renégociation du contrat ASV et pour une extension de la couverture sociale des médecins (maladie, grossesse, symptômes dépressifs...) avec un délai de carence identique à celui des salariés.

Gagner du temps médical

À l’UNOF, qui faisait également sa rentrée, le président Luc Duquesnel a mis ses pas dans ceux du patron de la CSMF, le Dr Jean-Paul Ortiz, avec notamment l’objectif d’un acte de base à 30 euros au minimum et une refonte de la rémunération. « La consultation de base pour toutes les spécialités doit être fixée à 30 euros et ce tarif devra pouvoir être majoré en fonction de la complexité ou de la durée de la consultation ».

L’UNOF veut surtout « redonner du temps médical aux médecins ». Le syndicat réclame une vraie diminution des contraintes administratives et des moyens pour déléguer certaines tâches à un secrétariat médical.

L’UNOF juge en revanche que la permanence des soins fonctionne plutôt bien, avec des volontaires au rendez-vous. Mais il prévient qu’« il n’est plus tolérable que les niveaux de rémunération varient d’un à trois selon les ARS ». Le syndicat s’oppose à la suppression « pour des raisons strictement budgétaires » de certaines tranches horaires de PDS.

La protection sociale des généralistes n’est pas oubliée, avec la proposition d’étendre les avancées du PTMG (praticien territorial de médecine générale) à l’ensemble de la profession.

En septembre, l’UNOF effectuera un tour de France pour diffuser ses idées. Toutes les régions seront visitées entre le lundi 7 et le vendredi 25 septembre. Au menu : réunions et actions coup de poing « pour montrer notre opposition au projet de loi de santé ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
hauts salaires

Hauts salaires de la fonction publique : 7 850 euros en moyenne pour les 1 % les mieux payés... dont 54 % dans les hôpitaux

Ils forment l'élite financière de la fonction publique (tous corps confondus) : quelque 48 500 agents, soit 1 % des employés les mieux payés, gagnent en moyenne 7 850 euros nets mensuels, loin du privé mais avec des revenus qui... 11

Grand Débat : médecins, vous avez la parole !

grand debat

À l’occasion du Grand Débat national, Nehs et le Groupe profession santé auquel appartient « le Quotidien du Médecin », « le Généraliste »,... 1

Agnès Buzyn candidate aux élections européennes ?

buzyn europe

Selon le journal « Les Échos », Agnès Buzyn pourrait quitter son maroquin pour se présenter aux élections européennes qui auront lieu du 23... 11

Le Nutri-score devient obligatoire sur tous les supports publicitaires

NUTRI SCORE

L'Assemblée a rendu obligatoire jeudi l'affichage du « Nutri-score » sur tous les supports publicitaires (Internet, télévisés,... 1

Live ChatDépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)

Live Chat - Dépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)-0

Alors que sa parole se fait plutôt rare dans les médias, le Pr Norbert Ifrah, président de l’Institut national du Cancer (INCa) depuis...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter