Court séjour : la surveillance, les bilans et les maladies digestives, principales causes de recours

Court séjour : la surveillance, les bilans et les maladies digestives, principales causes de recours

26.08.2015
  • Court séjour : la surveillance, les bilans et les maladies digestives, principales causes de recours  -1

    Court séjour : la surveillance, les bilans et les maladies digestives, principales causes de recours

En 2013, 11,3 millions de personnes (soit une personne sur six) ont été hospitalisées au moins une fois dans les unités de soins de courte durée (MCO) au sein d’un établissement public ou privé, pour 16,9 millions de séjours, révèle une étude de la DREES sur les motifs de recours au court séjour.
 

.

Le plus grand nombre de séjours – pour les femmes comme pour les hommes, tous âges confondus – concerne, d’une part, la surveillance, les bilans ou la prévention (recours autres que maladies ou traumatismes) et, d’autre part, les maladies digestives. En 2013, ces deux groupes de pathologies expliquaient près de trois séjours hospitaliers sur dix (28 % pour les hommes, 26 % pour les femmes).

Pour les hommes, précise l’étude, viennent ensuite les maladies de l’appareil circulatoire (11 %), les tumeurs (9 %) puis les traumatismes et empoisonnements (7 %). Pour les femmes, les complications de la grossesse et de l’accouchement se placent en troisième position, avant les maladies de l’appareil circulatoire, les affections ostéo-articulaires et les tumeurs (7 % chacune).

Les maladies respiratoires prédominent chez les moins de 15 ans ; pour les 65 ans ou plus, ce sont principalement les maladies de l’appareil circulatoire. Le recours le plus important à l’hôpital concerne les âges extrêmes (nourrissons et personnes âgées).

C.D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Y compris dans les formes progressives de la maladieLa SEP, des avancées tous azimuts

Abonné
sep IRM

L'offre thérapeutique s'est largement étoffée dans les formes rémittentes de la sclérose en plaques (SEP). Aujourd'hui, des pistes, autres... Commenter

Cannabis : le gouvernement veut mettre en place une contravention pour sanctionner l'usage et la détention

cannabis

Interrogé mercredi sur BFMTV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'une simple contravention pourrait, dans les prochains mois,... 4

Retour d'expérienceÀ Rouen, pari réussi pour la télédermatologie

Abonné

Le CHU a développé avec succès la téléconsultation en gérontologie depuis quatre ans. Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter