PACES : 63 % des étudiants abandonnent ou se réorientent au bout de deux ans

PACES : 63 % des étudiants abandonnent ou se réorientent au bout de deux ans

Sophie Martos
| 30.07.2015
  • PACES : 63 % des étudiants abandonnent ou se réorientent au bout de deux ans-1

Seulement 37 % des étudiants inscrits lors de la mise en place de la première année commune aux études de santé (PACES) en 2010-2011 ont obtenu leur « pass » (avec ou sans redoublement) pour intégrer une année supérieure médicale sur les 34 448 candidats en lice. C’est l’une des conclusions du rapport publié ce 30 juillet par la direction de la recherche, des études de l’évaluation et des statistiques (DREES), qui s’est penché sur le profil et le parcours des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 13 Commentaires
 
AMAR B Médecin ou Interne 01.09.2015 à 14h19

Taux d'échec en baisse vraiment ?
Tout simplement, la baisse est liée au fait que le numerus clausus est de plus en plus élargi.
Non ?

Répondre
 
AMAR B Médecin ou Interne 01.09.2015 à 14h17

Y a-t-il une réforme qui se prépare pour la PACES ?

Répondre
 
AMAR B Médecin ou Interne 01.09.2015 à 14h16

Bonne chance à tous !
Seuls quelques élus seront au festin et avec eux... les boîtes de prépas qui engrangent des bénéfices astronomiques !
Egalité, ...... dites-vous ?

Répondre
 
olivier p Etudiant en santé 25.08.2015 à 18h59

« Que de commentaires effrayants. Bientôt en 3ème année et de plus en plus soucieux au vu de la réticence des médecins, de nos prédécesseurs et des anciens... A croire que nous avons fait (et que nous Lire la suite

Répondre
 
Didou Pharmacien 02.08.2015 à 09h23

« Avec de tel résultats on va vers des déserts médicaux
Les médecins retraites ne sont pas remplacés et encore moins dans
8 ans . Les hôpitaux vont être engorgés
Bel avenir !
Il faudrait augmen Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter