Cancer du sein : les bisphosphonates améliorent la survie... à la ménopause seulement

Cancer du sein : les bisphosphonates améliorent la survie... à la ménopause seulement

24.07.2015

Ce pourrait être le coup d’arrêt de la controverse sur l’intérêt des bisphosphonates en adjuvant dans le cancer du sein. Une métaanalyse de l’Early Breast Cancer Trialists’ Collaborative Group (EBCTCG), publiée dans le « Lancet », montre que ces traitements de l’ostéoporose diminuent le risque de récidive osseuse et améliorent la survie globale, mais à la condition qu’ils soient administrés après la ménopause.

« Ces résultats vont nous amener à revoir nos pratiques, explique le Pr Jean-Yves Pierga, oncologue à l’institut Curie (Paris). La question des bisphosphonates, qui a subi des rebondissements, n’était pas tranchée dans le cancer du sein : ces médicaments de l’ostéoporose diminuent-ils vraiment le risque de métastases osseuses et la mortalité par cancer du sein ? L’étude de l’EBCTCG, d’après les données de plus de 18 700 femmes, a établi leur intérêt et a clarifié les choses. Avant la ménopause, les bisphosphonates ne présentent pas de bénéfice dans le cancer du sein, mais il existe un réel gain sur la mortalité après. De plus, leur prescription présente peu d’inconvénients : ce sont des molécules économiques et aux effets secondaires limités. »

L’association pionnière aux inhibiteurs de l’aromatase

Les bisphosphonates sont souvent prescrits en association à l’hormonothérapie par inhibiteurs de l’aromatase, qui exposent au risque d’ostéoporose en effet secondaire. « Une autre étude intéressante dans le cancer du sein est publiée dans le même numéro du « Lancet », poursuit le Pr Pierga. Et ces deux études chez la femme ménopausée se font clairement écho. Celle sur l’intérêt des inhibiteurs de l’aromatase par rapport au tamoxifène conforte les recommandations existantes sur leur utilisation préférentielle en cas de récepteurs œstrogènes positifs à la ménopause. » Ces deux études indiquent ainsi un standard dans le cancer du sein de la femme ménopausée estrogène positif : une hormonothérapie par inhibiteurs de l’aromatase en association avec un bisphosphonate.

Malgré tout, les bénéfices des bisphosphonates ne se limitent pas aux inhibiteurs de l’aromatase et s’étendent bien au-delà, puisque leur utilisation était associée à une mortalité globale diminuée, quel que soit le traitement choisi pour le cancer du sein. « Alors que 30 % des femmes décrochent de l’hormonothérapie au bout de quelques années, la qualité de vie secondaire au traitement est importante pour l’observance, indique l’oncologue. Les effets secondaires des inhibiteurs de l’aromatase tels que les arthralgies, les bouffées de chaleur, la labilité de l’humeur sont parfois très difficiles à supporter. Certaines femmes supporteront mieux les inhibiteurs de l’aromatase, d’autres le tamoxifène. »

Autre constat intéressant, la prescription des bisphosphonates s’est révélée bénéfique, quelle que soit la molécule administrée au moins 2 ans. « Tous les schémas semblent possibles, notamment celui à une injection annuelle », poursuit-il. Une question reste cependant en suspens à propos de la nouvelle génération de médicaments de l’ostéoporose, les anticorps monoclonaux comme le dénosumab (Xgeva, Prolia). « Il n’y a encore aucune donnée d’efficacité pour ces médicaments très performants, mais aussi beaucoup plus chers », précise-t-il.

Dr Irène Drogou
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
hauts salaires

Hauts salaires de la fonction publique : 7 850 euros en moyenne pour les 1 % les mieux payés... dont 54 % dans les hôpitaux

Ils forment l'élite financière de la fonction publique (tous corps confondus) : quelque 48 500 agents, soit 1 % des employés les mieux payés, gagnent en moyenne 7 850 euros nets mensuels, loin du privé mais avec des revenus qui... 11

Grand Débat : médecins, vous avez la parole !

grand debat

À l’occasion du Grand Débat national, Nehs et le Groupe profession santé auquel appartient « le Quotidien du Médecin », « le Généraliste »,... 1

Agnès Buzyn candidate aux élections européennes ?

buzyn europe

Selon le journal « Les Échos », Agnès Buzyn pourrait quitter son maroquin pour se présenter aux élections européennes qui auront lieu du 23... 11

Le Nutri-score devient obligatoire sur tous les supports publicitaires

NUTRI SCORE

L'Assemblée a rendu obligatoire jeudi l'affichage du « Nutri-score » sur tous les supports publicitaires (Internet, télévisés,... 1

Live ChatDépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)

Live Chat - Dépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)-0

Alors que sa parole se fait plutôt rare dans les médias, le Pr Norbert Ifrah, président de l’Institut national du Cancer (INCa) depuis...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter