Drogues : une consommation plus forte chez les jeunes de l’ouest et du sud-est de la France

Drogues : une consommation plus forte chez les jeunes de l’ouest et du sud-est de la France

Coline Garré
| 22.07.2015

De forts contrastes territoriaux caractérisent la consommation de drogues en France chez les jeunes de 17 ans, révèle l’analyse région par région des résultats de la huitième enquête nationale ESCAPAD, dont les enseignements au plan national ont été tirés en avril dernier.

L’ouest de la France (Bretagne, Pays de la Loire et, dans une moindre mesure, Basse-Normandie et Poitou-Charentes) se place au-dessus des moyennes nationales pour ce qui est de la consommation régulière de tabac (autour de 37 % pour une moyenne nationale de 32,4 %) et d’alcool (entre 17 et 22 %, pour une moyenne de 12 %) ou d’alcoolisations ponctuelles importantes répétées (API de 27 à 37 %, contre une moyenne de 22 %).

De même, un second bloc suivant un axe Nord-Est/Sud-Est, des Ardennes aux Pyrénées, affiche des voyants inquiétants.

L’usage de cannabis se concentre dans le sud du pays (Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, et Provence-Alpes-Côte d’Azur), où les prévalences tournent autour de 12 %, allant jusqu’à 14 % en Franche-Comté (contre une moyenne de 9 %). La région PACA affiche aussi de forts taux de consommation régulière de cocaïne, ecstasy, amphétamines et poppers.
 

.

L’alcool coule moins dans le Nord

Un territoire au nord du pays (Haute-Normandie, Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Ile-de-France) ainsi que les territoires ultra-marins se distinguent par le cumul de prévalences inférieures à la moyenne, notamment pour l’usage régulier ou ponctuel d’alcool (de 8 à 10 % pour le premier, autour de 15 % pour le second), et la consommation de cannabis (6 à 8 %).

Enfin, les régions se situant dans la « diagonale du vide » Aquitaine, Auvergne, Centre-Val de Loire, Limousin et Lorraine ne sortent jamais des moyennes nationales.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
lead
Focus

Hôpitaux, médecins et industriels mécontents Abonné

ONDAM inéquitable, manque de visibilité sur les financements et les tarifs : les mécanismes de régulation du système de santé ont trouvé leurs limites. Des réformes se préparent. 1

Cancer : l'immunothérapie entraîne une réponse durable chez de nombreux patients

immunotherapie

L'immunothérapie permet d'obtenir une réponse durable chez 2,3 fois plus de patients que les autres thérapies comme la chimiothérapie.... Commenter

Éliminer le cancer du col de l'utérus, un objectif atteignable d'ici 25 à 50 ans dans les pays développés

HPV

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à agir en 2018 pour éliminer le... 5

Report de la réforme des études médicales : pour l'instant il n'en est pas question, assure l'ANEMF

ecn

Les propos sur un possible report d'un an de la réforme des ECN, tenus mardi par Frédérique Vidal aux Contrepoints de la santé, ne sont pas... Commenter

« On peut être libéral et payé au forfait » : face aux sénateurs, Jean-Marc Aubert défend la réforme de la rémunération

aubert

Entendu ce mercredi matin devant la commission des affaires sociales du Sénat, le directeur de la DREES (ministère), Jean-Marc Aubert,... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter