Étude pilote : un test salivaire pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer

Étude pilote : un test salivaire pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer

20.07.2015
  • Étude pilote : un test salivaire pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer - 1

Une petite étude pilote présentée ce dimanche à la conférence internationale de l’Association Alzheimer (AAIC) à Washington, suggère qu’il est possible d’identifier, à partir d’un échantillon de salive, les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer.

Sachant que la maladie s’accompagne de certains troubles métaboliques, une équipe de chercheurs de l’université d’Alberta, au Canada, a cherché à identifier si certains métabolites étaient présents en plus grandes quantités dans la salive des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Ils ont comparé, par chromatographie liquide avec spectrométrie de masse, les composants salivaires de 82 personnes âgées (70 ans minimum) — 35 considérées comme « normales » cognitivement, 25 avec un trouble cognitif léger et 22 avec un diagnostic de maladie d’Alzheimer. Ils ont ensuite validé leurs résultats dans une autre cohorte de 27 participants (10 normales, 10 avec un trouble léger, 7 avec une maladie d’Alzheimer). Leurs résultats révèlent un lien significatif entre certains composés et les capacités cognitives des sujets.

Une méthode simple et peu coûteuse

Alors que les techniques utilisées aujourd’hui pour un diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer peuvent se révéler invasives et onéreuses, l’intérêt d’un test salivaire repose dans sa simplicité d’utilisation et son faible coût, note l’association. « La salive est facile à recueillir, c’est une méthode sûre et peu onéreuse, qui a un potentiel prometteur pour prédire et détecter le déclin cognitif des patients, explique Shraddha Sapkota, premier auteur de l’étude, Mais ces travaux en sont à leurs tous débuts et d’autres études sont nécessaires. Il est également important d’évaluer s’il est possible d’utiliser la salive pour identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. »

Clémentine Wallace
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
ALAIN N Médecin ou Interne 27.07.2015 à 09h45

J'ai pas envie de tester, on sait jamais. De toutes les façons, y'a pas besoin d'être Alzheimer pour être à côté de la plaque (MST).

Répondre
 
Jean-Philippe D Pharmacien 21.07.2015 à 19h56

« Je pense que cela peut servir dans des familles ou il y a des antécédents familiaux.
Avec l'âge, beaucoup attribuent, à tort, leur perte de mémoire à un début Alzeihmer.
Ce test, s'il est fiable, Lire la suite

Répondre
 
jean-luc p Médecin ou Interne 21.07.2015 à 08h55

Cela ne sert à rien sauf rendre dépressive la personne à qui on annonce que dans les mois et les années qu'il lui restent à vivre il finira sa vie comme un légume, d'abord chez lui tant que son état Lire la suite

Répondre
 
asphyxia Médecin ou Interne 21.07.2015 à 09h32

Entièrement d'accord ça doit servir je suppose à augmenter les budgets de recherche hospitaliers

Répondre
 
asphyxia Médecin ou Interne 20.07.2015 à 20h58

« Ça sert à quoi un diagnostic précoce dans la mesure où il n y a pas de traitement ! »

Répondre
 
MARYSE M Médecin ou Interne 20.07.2015 à 23h23

« A prévenir l'entourage de se mobiliser comme il convient ?? »

Répondre
 
asphyxia Médecin ou Interne 21.07.2015 à 09h31

Et si les patients se suicident ? Et si la famille vend leur maison ? Et si et si il n y a pas que des familles sympa !!! Attention aussi de voir des Alzheimer partout.

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn : « Si j'ai besoin d'un secrétaire d'État, j'en ferai part au Président »

buzyn

« Non ». C'est ce qu'a répondu sans fard la ministre de la Santé à la journaliste de LCI, qui lui demandait ce vendredi matin si elle avait... Commenter

Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

Abonné
Gasser

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres... 1

Des avatars virtuels aident les schizophrènes à lutter contre leurs voix

schizophrènes

Comment aider les 25 % de patients schizophrènes qui continuent d'entendre des voix menaçantes malgré leur traitement pharmacologique ?... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter