Accès à la santé en prison : des droits fondamentaux bafoués

Accès à la santé en prison : des droits fondamentaux bafoués

16.07.2015

Dans un avis publié ce jeudi au Journal officiel, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL), Adeline Hazan, dénonce de nombreuses entorses aux « droits fondamentaux des détenus » lors de leur prise en charge médicale dans les centres de détention et à l’hôpital.

Trop peu de médecins spécialistes en prison

Premier constat, en raison du trop faible nombre de médecins spécialistes intervenant en détention, le nombre de détenus transférés dans les établissements de santé « s’avère trop important », relève la CGLPL, qui préconise un renforcement de la présence des spécialistes dans les unités sanitaires des prisons, et déplore une prise en charge « insatisfaisante ».

Par manque de personnel d’escorte, de nombreux rendez-vous doivent être annulés ou reportées, explique la contrôleure des prisons, qui demande la possibilité d’autoriser les détenus qui ne présentent aucun danger à se rendre seuls chez le médecin. Elle cite le cas d’un établissement pénitentiaire en Pays-de-la-Loire qui a fait ce choix, et où, en 2014, pour 207 consultations ou hospitalisations, 154 escortes et 47 permissions de sortie ont été enregistrées.

La CGLPL regrette également « un développement insuffisant de la télémédecine, dispositif de nature à permettre un accès rapide et de qualité aux médecins spécialistes ». Elle cite une expérience pilote menée en dermatologie à la maison d’arrêt de Bois-d’Arcy (Yvelines) qui, selon les chiffres de la direction générale de l’offre des soins, a permis de faire tomber le taux d’extraction médicale à 29 %, alors qu’il est de 34 % en moyenne en France.

Respect du secret médical et de l’intimité des patients

Lors des extractions, si l’évaluation du niveau de sécurité à mettre en œuvre doit être individualisée, le CGLPL constate que pour « une grande partie d’entre elles, les personnes détenues sont menottées et entravées lors du transfert mais aussi pendant les consultations et examens médicaux, voire parfois même pendant les interventions chirurgicales ». Elle rappelle aussi que lors des consultations, le personnel de l’escorte reste souvent auprès du détenu « au mépris du secret médical et de [son] intimité ».

Dans les établissements de santé, « les conditions d’hospitalisation dans les chambres sécurisées sont plus restrictives des droits que les conditions de détention » déplore la CGLPL, qui signale que certains détenus préfèrent se passer de soins plutôt que d’être confrontés à des conditions plus difficiles qu’en détention. Adeline Hazan souligne l’impossibilité pour les détenus de recevoir des visites de leur famille ou même de leur avocat, d’envoyer du courrier, d’avoir accès à la télévision, à la radio ou à la presse.

Clémentine Wallace
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
HPV

Papillomavirus : 50 organisations médicales réclament une vaccination universelle

Un appel pour un dépistage et une vaccination universelle contre le papillomavirus (HPV) vient d'être lancé par 50 organisations médicales, parmis lesquelles les Académies de médecine, de pharmacie, de chirurgie et des sciences... 4

Tiers payant intégral, moratoire sur les fermetures de lits et coercition : les communistes élaborent leur propre loi de santé

communistes

Quatre-vingt-six mesures dont 37 de première urgence. C'est ce que contient la proposition de loi de santé alternative que députés et... 13

Les députés retoquent l'obligation d'un stage dans les déserts médicaux pour les carabins

stage etudiant

Rétropédalage des députés ! L'obligation, introduite en commission, de faire un stage en zone sous-dotée pour les étudiants en médecine,... 7

Hépatite C : après la guérison, le risque de cancer du foie maintenu par une mutation épigénétique

hep c

Pour le première fois, des chercheurs de l'université de Strasbourg, dirigés par Thomas Baumert (Unité Inserm U1110), montrent que des... Commenter

Loi de santé : la CSMF menace d'un « conflit dur » avec les médecins si les députés ne se calment pas

affaires sociales

Réunie en assemblée générale ce week-end, la CSMF a tenu à mettre en garde le gouvernement sur le risque d'un « conflit dur » avec... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter