Ebola : 3,4 milliards de dollars promis pour relancer l’économie des pays les plus touchés

Ebola : 3,4 milliards de dollars promis pour relancer l’économie des pays les plus touchés

13.07.2015
  • Ebola : 3,4 milliards de dollars promis pour relancer l’économie des pays les plus touchés - 1

Les trois pays d’Afrique de l’Ouest les plus touchés par le virus Ebola – le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée – ont reçu vendredi des promesses de financement à hauteur de 3,4 milliards de dollars, à l’issue d’une conférence de donateurs organisée au siège des Nations unies, à New York.

Avec ces nouveaux fonds, le total des engagements passe à 5,18 milliards de dollars, a précisé l’administratrice du Programme des Nations unies pour le développement, Helen Clarck. Ces fonds doivent notamment couvrir le renforcement des systèmes de santé, pour une durée initiale de deux ans. « Ebola est un ennemi obstiné. Soutenir notre programme de redressement économique permettra d’éviter son retour », a déclaré le président de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma.

Aider à relancer l’économie locale

L’épidémie d’Ebola qui dure depuis plus d’un an et demi a porté un rude coup aux économies locales. La croissance annuelle du Liberia est passée de 5,9 à 0,4 %, celle de la Guinée de 4,5 à 1,3 % et celle de la Sierra Leone de 11,3 à 6 %. La Banque mondiale a évalué le montant des pertes en produit intérieur de brut pour les trois pays à 2,2 milliards d’euros.

Selon les chiffres de financement fournis par l’ONU, la Commission européenne devrait participer à hauteur de 450 millions d’euros. Les États-Unis ont promis 266 millions de dollars et le Royaume-Uni, 372 millions. Les contributions de l’Allemagne et de la France devraient s’élever à respectivement 196 et 150 millions d’euros.

La France alloue 0,36 % de son PIB à l’aide au développement

En ouverture d’une autre conférence organisée cette semaine par les Nations unies, la secrétaire d’État française chargée du développement, Annick Girardin, a réitéré le souhait de la France de voir la lutte contre Ebola, ou les aides sécuritaires (telles que ses interventions militaires en cours au Mali ou en Centrafrique) intégrées au calcul de l’aide aux pays en développement. Le secrétaire des Nations unies, Ban ki-Moon, a en effet réaffirmé l’objectif des pays développés d’allouer 0,7 % de leur richesse nationale à l’aide au développement, principalement aux pays les plus pauvres. La France n’alloue pour l’instant que 0,36 % de son PIB à l’aide au développement.

Dernier bilan Ebola

Selon le dernier bilan de l’OMS, plus de 27 600 personnes ont été infectées par le virus Ebola, dont 11 261 sont décédés. Au cours de la semaine du 5 juillet, 18 nouveaux cas ont été enregistrés en Guinée (plus que les semaines passées), 9 en Sierra Leone et 3 au Liberia où l’épidémie a fait son retour au début du mois.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Arrêt de commercialisation du Cytotec, et objectif zéro médicament pendant la grossesse : les chantiers de l’ANSM

ansm

Le laboratoire Pfizer, qui commercialise le Cytotec, a annoncé que ce médicament ne serait plus distribué en France à partir du 1er mars... 2

« Les ECN seront supprimées », annonce le patron des doyens au congrès de l'Ordre

ECN

Le président de la conférence des doyens de médecine a créé la surprise, ce jeudi après-midi, en annonçant la fin programmée des épreuves... 44

Agnès Buzyn relance la recertification périodique, les syndicats sur le qui-vive

buzyn

L'annonce de la ministre de la Santé, jeudi, de mettre en œuvre la recertification des compétences des professionnels de santé a été... 42

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter