À la veille du 14 Juillet, les chirurgiens alertent sur les dangers des pétards

À la veille du 14 Juillet, les chirurgiens alertent sur les dangers des pétards

10.07.2015
  • À la veille du 14 Juillet, les chirurgiens alertent sur les dangers des pétards-1

    À la veille du 14 Juillet, les chirurgiens alertent sur les dangers des pétards

« Pour que la fête ne se transforme pas en cauchemar », la Société française de chirurgie orthopédique et traumatologique (SoFCOT) lance l’alerte. À la veille du 14 juillet, « les services de chirurgie orthopédique sont sur le pied de guerre », prévient la société savante. En effet, c’est, avec la nuit de la Saint Sylvestre, l’un des deux pics de fréquence des blessures par pétard ou feux d’artifice.

Les organes les plus touchés sont les mains et les yeux. « Les blessures de la main sont complexes car multi-tissulaires : os et parties molles (tendons, muscles, vaisseaux, nerfs et peau). Elles posent un défi technique aux possibilités de réparation chirurgicale malgré les énormes progrès de cette chirurgie », précise la SoFCOT.

Appel à un meilleur encadrement

De son côté, le Réseau prévention main Ile-de-France souligne que ces « blessures surviennent souvent chez des adolescents et de jeunes adultes, avec des conséquences fonctionnelles, esthétiques et psychologiques importantes ». Tous les ans, « une cinquantaine de patients sont admis dans les centres SOS Main d’Ile-de-France (centre agréé par la Fédération européenne des services urgences main, FESUM) pour une atteinte grave de la main », indique-t-il.

De la simple brûlure à la plaie complexe avec fracture le risque est l’amputation d’un ou de plusieurs doigts. Les traitements spécialisés nécessaires pour soigner ces blessures sont très longs. Les taux d’incapacité « sont immenses, ce d’autant qu’elles viennent compromettre la quasi-totalité d’une vie professionnelle souvent à peine débutée », poursuit la SoFCOT. Par la voix de son porte-parole le Dr Charles Msika (Paris) et de son secrétaire général le Pr Charles Court (Paris), la société souhaite « au nom du seul principe de précaution, un meilleur encadrement des utilisateurs et une réglementation plus stricte de la commercialisation avec labellisation de ces produits ».

Dr Lydia Archimède
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Même pas besoin de tousser ou d’éternuer, la grippe pourrait se transmettre juste par la respiration

grippe

La transmission de la grippe serait encore plus facile qu’on le croit, selon une étude parue dans les « PNAS », puisque simplement respirer... 6

Le conflit se durcit entre les médecins régulateurs et l’ARS en Haute-Garonne

samu

Début d’année compliqué pour les acteurs de la permanence des soins en Haute-Garonne. En grève illimitée depuis le 1er janvier, les... 3

Combiner l’ADN circulant et les marqueurs sériques pour détecter précocement huit cancers

cancer biopsie

Des chercheurs de l’école de médecine de l’université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland) ont mis au point une nouvelle forme de biopsie... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter