Automédication : les industriels du secteur invitent le gouvernement à s’inspirer de l’Espagne

Automédication : les industriels du secteur invitent le gouvernement à s’inspirer de l’Espagne

Henri de Saint Roman
| 23.06.2015

En présentant les résultats de son troisième Observatoire européen, l’AFIPA, qui fédère les laboratoires fabriquant des médicaments disponibles sans ordonnance, s’est livrée à un nouveau plaidoyer en faveur du développement de l’automédication.

Un pays focalise l’attention de l’association, l’Espagne, où le marché, bien que modeste, a crû de trois points entre 2013 et 2014. « Ces résultats sont le fruit de mesures politiques et administratives qui placent l’automédication au cœur de la politique de santé », salue l’AFIPA (même si ces mesures sont aussi le fruit de restrictions budgétaires drastiques décidées par Madrid). Mais pour l’AFIPA, l’Espagne apparaît comme « un exemple qui pourrait être une source d’inspiration pour notre pays ».

Marge de progression

L’observatoire regrette le retard pris par l’Hexagone. L’association estime que 535 millions d’euros d’économies annuelles seraient possibles en rendant disponibles en automédication une liste de 22 médicaments déjà délivrés sans ordonnance dans d’autres pays européens.

Au Royaume-Uni, la part de l’automédication en volume atteint 57,8 % du marché du médicament (44,8 % en Allemagne et 41,2 % en Suède) contre seulement 15,4 % en France. Le marché tricolore dispose de marges de progression d’autant plus importantes que le prix moyen TTC des spécialités d’automédication y est moins cher qu’ailleurs : 4,58 euros contre 6,16 euros en moyenne chez nos voisins européens.

En 2014, chaque Français a dépensé en moyenne 32,10 euros en produits d’automédication, contre 79 en Allemagne et 19,80 euros en Espagne.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 21

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter