Greffe de tête : le neurochirurgien italien lance un appel aux dons à un congrès de chirurgie

Greffe de tête : le neurochirurgien italien lance un appel aux dons à un congrès de chirurgie

15.06.2015
  • Greffe de tête : le neurochirurgien italien lance un appel aux dons à un congrès de chirurgie - 1

Le projet du neurochirurgien italien, Dr Sergio Canavero, de réaliser la première greffe de tête humaine a été reçue avec scepticisme par ses confrères internationaux réunis en fin de semaine dernière à la conférence de l’American Academy of Neurological and Orthopaedic Surgeons (AANOS), dans le Maryland, aux États-Unis. Parmi les 150 participants se trouvait le premier volontaire pour cette greffe, un Russe de 30 ans, Valery Spiridonov, atteint de la maladie de Werdnig-Hoffmann caractérisée par une atrophie progressive des muscles. C’était la première rencontre de visu entre les deux hommes.

Rappelons que le Dr Canavero, directeur du Groupe de neuromodulation avancée de Turin, avait annoncé son projet fin 2013, estimant alors qu’une telle intervention pourrait être possible dans les deux ans – soit en 2016. Vendredi, alors qu’il était invité à prononcer le discours d’ouverture du congrès, le Dr Canavero a décrit pendant plus de deux heures comment il comptait restaurer la continuité de la moelle épinière sectionnée, citant des avancées dans la recherche, surtout animale.

100 millions de dollars nécessaires...

À la fin de sa présentation, le Dr Canavero a fait un appel aux dons. « J’ai fait ma contribution avec la moelle épinière, la principale chose, et maintenant je vous demande votre aide », a-t-il lancé, faisant appel à l’esprit de conquête de l’Amérique, citant même le projet Apollo du président John Kennedy d’envoyer des hommes sur la Lune dans les années soixante. « Des milliardaires comme Bill Gates pourraient donner de l’argent pour ce projet ambitieux ». Le neurologue italien a indiqué précédemment qu’il avait besoin de 100 millions de dollars.

Un parterre dubitatif

Mais le public n’a pas été convaincu – le neurochirurgien italien aurait à peine survolé certains des aspects majeurs de l’intervention, comme le rétablissement rapide de la circulation sanguine dans le cerveau et les branchements du système nerveux parasympathique. Pour le Dr Marc Stevens, chirurgien orthopédiste en Caroline du Nord, « il y a encore beaucoup d’obstacles avant de pouvoir faire ce type de chirurgie, a-t-il fait remarquer à l’AFP. Dans toute la présentation sur la moelle épinière, je pense qu’il y a certaines conclusions qui montrent un espoir... mais quand il s’agit de greffer une tête, il me semble qu’on essaie de brûler beaucoup d’étapes ». Jerry Silver, professeur de neurologie à l’Université Case Western, affirme quant à lui que la technique décrite par le Dr Canavero n’a jamais été vraiment testée. « Nous ne sommes même pas près de le faire, remarque-t-il. De plus, le nerf pneumogastrique sera difficile à ré-attacher. Il contrôle entre autres la digestion, l’élocution et le rythme cardiaque. »

C. W. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
asphyxia Médecin ou Interne 16.06.2015 à 17h48

« Un fou ! Ou l'intention de s'enfuir avec les dons ? »

Répondre
 
C. Lassuit II Médecin ou Interne 16.06.2015 à 09h01

« La France est en pointe : on se paie déjà la tête du médecin. »

Répondre
 
YVES M Médecin ou Interne 15.06.2015 à 20h13

« DON DE TÊTE OU DON DE CORPS .....???? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter