Le vaccin BCG entame une phase 2 dans le diabète de type 1

Le vaccin BCG entame une phase 2 dans le diabète de type 1

08.06.2015
  • Le vaccin BCG entame une phase 2 dans le diabète de type 1 - 1

La piste est de plus en plus sérieuse. C’est à l’occasion des 75es Sessions scientifiques de l’American Diabetes Association (ADA) que l’équipe de Denise Faustman au Massachusetts General Hospital (MGH) a annoncé le lancement d’une étude de phase 2 pour tester le vaccin BCG dans le traitement curatif du diabète de type 1, la FDA ayant donné son accord.

Production résiduelle d’insuline

L’essai randomisé en double aveugle, programmé sur 5 ans, a pour objectif de tester si des injections répétées de vaccin BCG améliorent le diabète de type 1 chez 150 sujets âgés de 18 à 60 ans ayant une production pancréatique résiduelle faible d’insuline. L’équipe du MGH avait obtenu précédemment des résultats très encourageants chez la souris et dans un essai de phase 1.

Utilisé pour la vaccination contre la tuberculose et le cancer de la vessie, le BCG est aussi connu pour augmenter le taux de TNF, ce qui lui vaut d’être testé dans différentes maladies auto-immunes, dont le diabète ou encore la sclérose en plaques. L’équipe de Faustman avait ainsi montré en 2012 dans « Plos One » que le TNF ainsi produit était capable d’éliminer temporairement les autoanticorps responsables du diabète et de restaurer ainsi la production d’insuline pancréatique.

Preuve de concept

Les chercheurs ont apporté la preuve de concept dans la phase 1 avec un protocole de 2 injections de BCG espacées de 4 semaines. Comme la production d’insuline n’était rétablie que de façon transitoire et modérée, les chercheurs ont renforcé le protocole dans la phase 2, avec une injection annuelle supplémentaire au cours des 5 ans d’étude.

Le choix du critère principal de jugement s’est arrêté sur le taux d’HbA1c. « Notre objectif dans cette phase 2 est de créer une réponse thérapeutique durable », souligne le Dr Faustman, investigateur principal et par ailleurs directrice du MGH. Ces travaux ont été menés avec le soutien majoritaire de la fondation lacocca. Plus de 19 des 25 millions de dollars nécessaires à la phase 2 pour les 5 ans à venir ont d’ores et déjà été levés.

Dr Irène Drogou
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 7

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 5

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter