Le vaccin BCG entame une phase 2 dans le diabète de type 1

Le vaccin BCG entame une phase 2 dans le diabète de type 1

08.06.2015
  • Le vaccin BCG entame une phase 2 dans le diabète de type 1 - 1

    Le vaccin BCG entame une phase 2 dans le diabète de type 1

La piste est de plus en plus sérieuse. C’est à l’occasion des 75es Sessions scientifiques de l’American Diabetes Association (ADA) que l’équipe de Denise Faustman au Massachusetts General Hospital (MGH) a annoncé le lancement d’une étude de phase 2 pour tester le vaccin BCG dans le traitement curatif du diabète de type 1, la FDA ayant donné son accord.

Production résiduelle d’insuline

L’essai randomisé en double aveugle, programmé sur 5 ans, a pour objectif de tester si des injections répétées de vaccin BCG améliorent le diabète de type 1 chez 150 sujets âgés de 18 à 60 ans ayant une production pancréatique résiduelle faible d’insuline. L’équipe du MGH avait obtenu précédemment des résultats très encourageants chez la souris et dans un essai de phase 1.

Utilisé pour la vaccination contre la tuberculose et le cancer de la vessie, le BCG est aussi connu pour augmenter le taux de TNF, ce qui lui vaut d’être testé dans différentes maladies auto-immunes, dont le diabète ou encore la sclérose en plaques. L’équipe de Faustman avait ainsi montré en 2012 dans « Plos One » que le TNF ainsi produit était capable d’éliminer temporairement les autoanticorps responsables du diabète et de restaurer ainsi la production d’insuline pancréatique.

Preuve de concept

Les chercheurs ont apporté la preuve de concept dans la phase 1 avec un protocole de 2 injections de BCG espacées de 4 semaines. Comme la production d’insuline n’était rétablie que de façon transitoire et modérée, les chercheurs ont renforcé le protocole dans la phase 2, avec une injection annuelle supplémentaire au cours des 5 ans d’étude.

Le choix du critère principal de jugement s’est arrêté sur le taux d’HbA1c. « Notre objectif dans cette phase 2 est de créer une réponse thérapeutique durable », souligne le Dr Faustman, investigateur principal et par ailleurs directrice du MGH. Ces travaux ont été menés avec le soutien majoritaire de la fondation lacocca. Plus de 19 des 25 millions de dollars nécessaires à la phase 2 pour les 5 ans à venir ont d’ores et déjà été levés.

Dr Irène Drogou
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
HPV

Papillomavirus : 50 organisations médicales réclament une vaccination universelle

Un appel pour un dépistage et une vaccination universelle contre le papillomavirus (HPV) vient d'être lancé par 50 organisations médicales, parmis lesquelles les Académies de médecine, de pharmacie, de chirurgie et des sciences... 4

Tiers payant intégral, moratoire sur les fermetures de lits et coercition : les communistes élaborent leur propre loi de santé

communistes

Quatre-vingt-six mesures dont 37 de première urgence. C'est ce que contient la proposition de loi de santé alternative que députés et... 13

Les députés retoquent l'obligation d'un stage dans les déserts médicaux pour les carabins

stage etudiant

Rétropédalage des députés ! L'obligation, introduite en commission, de faire un stage en zone sous-dotée pour les étudiants en médecine,... 7

Hépatite C : après la guérison, le risque de cancer du foie maintenu par une mutation épigénétique

hep c

Pour le première fois, des chercheurs de l'université de Strasbourg, dirigés par Thomas Baumert (Unité Inserm U1110), montrent que des... Commenter

Loi de santé : la CSMF menace d'un « conflit dur » avec les médecins si les députés ne se calment pas

affaires sociales

Réunie en assemblée générale ce week-end, la CSMF a tenu à mettre en garde le gouvernement sur le risque d'un « conflit dur » avec... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter