Permanence des soins : pas de retour aux gardes obligatoires, malgré les défaillances

Permanence des soins : pas de retour aux gardes obligatoires, malgré les défaillances

03.06.2015
  • Permanence des soins : pas de retour aux gardes obligatoires, malgré les défaillances - 1

Dévoilé ce mercredi matin par Catherine Lemorton, présidente socialiste de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, le rapport parlementaire très attendu sur l’organisation de la permanence des soins décrit sans concession une organisation « hybride » (obligation collective dépendant du volontariat individuel des médecins), à la fois « complexe et illisible ».

Fruit de 18 mois de travaux, le rapport copiloté par Catherine Lemorton (rapporteure) et le député Républicain Jean-Pierre Door (président de la mission) pointe de « multiples insuffisances ». Pêle-mêle, il dénonce un pilotage étatique défaillant, un manque d’objectifs clairs et une articulation mal définie entre PDS et urgences hospitalières.

Moins de volontaires... sur des secteurs très vastes

Déjà constatée par l’Ordre des médecins, l’érosion continue du volontariat est soulignée. En 2013, le pourcentage des médecins volontaires n’est supérieur à 60 % que dans les deux tiers des départements, contre 73 % des départements en 2012.

Les libéraux ne sont pas accablés pour autant. Cette érosion du volontariat des médecins s’explique principalement par la démographie défaillante des départements ruraux, les inégalités territoriales (notamment dans les EHPAD) ou encore certains secteurs de garde très vastes parfois « déconnectés des relations professionnelles et confraternelles de proximité ».

La régulation médicale préalable tire assez bien son épingle du jeu. Des efforts significatifs ont été réalisés mais une marge de progression reste possible, indique le rapport, qui rappelle que seuls 60 % des actes de PDS sont régulés.

Bras armés de l’État en région, les agences régionales de santé (ARS) aux manettes de la PDS ne sont pas épargnées, elles qui ont mis en place des solutions « sans véritable stratégie », comme l’arrêt des gardes en nuit profonde, au profit de l’hôpital.

Le rapport pointe aussi la croissance préoccupante des coûts globaux de la PDS, avec de fortes disparités par région (y compris dans les tarifs d’effection et de régulation).

La mission fait enfin le constat de la « confusion » chez les patients, souvent égarés dans le maquis téléphonique des numéros d’appels, entre le 15, le 18 ou des numéros particuliers.

Développement des maisons médicales de garde

Quelles solutions ? Le rapport ne remet pas en cause l’acquis central du volontariat. « Il n’y aura pas d’obligation de faires des gardes », ont martelé ce mercredi Catherine Lemorton et Jean-Pierre Door, écartant la coercition jugée « contre-productive » que réclament certains élus. Le volontariat acquis de haute lutte en 2002/2003 est donc sanctuarisé dans ce rapport.

Pour remédier aux dysfonctionnements, la mission préconise de muscler la gouvernance nationale de la PDS ambulatoire. « Il semble que le ministère n’ait pas joué, au niveau central, son rôle de surveillance, pour en tirer un bilan », peut-on lire. Le rapport invite le ministère à suivre de plus près le dispositif et à diffuser des critères homogènes « pour permettre une diffusion des bonnes pratiques ».

La structuration de l’offre de soins est à revoir. Le rapport plaide pour le développement des maisons médicales de garde (MMG), assorti de critères d’implantation adaptés aux besoins des usagers. Des moyens de transport (déclenchés par le médecin régulateur) doivent être mis en œuvre dans les secteurs étendus pour les patients sans moyens de locomotion.

Plus polémique, la mission propose de favoriser la délégation de tâches en autorisant les infirmiers exerçant dans les MMG à recueillir les premiers éléments cliniques, à réaliser des actes techniques et à prescrire « sous réserve d’un encadrement adéquat ». Une filière d’infirmier clinicien dans le cadre de la PDS-A pourrait être constituée.

Éduquer les patients

Usagers et professionnels de santé ne sont pas oubliés. Le rapport suggère d’organiser une campagne auprès du grand public sur le thème « Téléphonez avant de vous déplacer ! » et de créer un numéro national d’appel pour joindre les régulateurs de la PDS-A, distinct du 15, réservé aux urgences vitales.

La mission propose aussi de sensibiliser les médecins dès leurs études à la régulation téléphonique et de permettre aux médecins remplaçants (en leur nom propre) et aux praticiens salariés des centres de santé de participer aux gardes.

Le rapport insiste au passage pour que soit réglée rapidement la question des gardes médico-administratives (délivrance des certificats de décès et gardes à vue), qui mettent les médecins effecteurs à forte contribution, sans rémunération adéquate. Autres pistes : réintégrer la PDS ambulatoire dans les négociations conventionnelles et renforcer la protection juridique des médecins impliqués.

Le rapport a été adopté ce mercredi à l’unanimité par les députés de la commission des affaires sociales.

Plus de détails et entretien avec Catherine Lemorton, rapporteure de la mission PDS, dans « le Quotidien » du 4 juin.
Henri de Saint Roman et Cyrille Dupuis
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 29 Commentaires
 
pierre louis P Médecin ou Interne 30.06.2015 à 21h55

« 35 ans d'exercice...au début, la première chose que l'on faisait était de s'inscrire au service de garde; en général bien accueilli.
En ville, à LYON, ou un groupe de garde fonctionnait très bien; Lire la suite

Répondre
 
DocJCA Médecin ou Interne 06.06.2015 à 20h20

« Médecin urgentiste libéral depuis plus de 30 ans, mon humble analyse m'amène à édicter un certain nombre de remarques :
1°) L'incompétence de nos "déciceurs" depuis plus de 20 ans a généré la situa Lire la suite

Répondre
 
justice! Médecin ou Interne 05.06.2015 à 14h43

« L'Etat et les ARS utilisent le travail dissimulé pour assurer la PDS : oui au salariat et, si pas de salariat, alors une indemnité de présence horaire + les actes. Merci. »

Répondre
 
LAURENT B Médecin ou Interne 04.06.2015 à 17h39

« J'ai exercé comme généraliste dans la montagne corse, idem dans les Hautes Alpes ou sur des îles isolées.... avec à chaque fois la gestion d'une pro-pharmacie au cabinet... Ce qui rendait un vrai se Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE G Médecin ou Interne 04.06.2015 à 19h40

« Cette reponse médicale d'un medecin de terrain me conforte sur la pharmacie de garde
On espere que les politiques font lire les commentaires pour ameliorer la pds
Bravo pour ces commentaires con Lire la suite

Répondre
 
ALAIN N Médecin ou Interne 04.06.2015 à 15h44

« Allo, docteur ? Vous devez vous y connaitre en informatique, non ? Mon ordinateur est en panne...
Pourquoi m'appellez-vous moi et pas le réparateur ?
Parce que vous, c'est gratos... »

Répondre
 
ALAIN F Dentiste 05.06.2015 à 07h47

« lol......j'ai eu la même chose il y a 30 ans...pour un 'accouchement' !!!
c'était une vache qui vêlait....a 3h du mat...dans les Vosges...
le toubib était remboursé...pas le véto ..... »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 12

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 9

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter