Le ministère veut doubler le nombre de patients pris en charge en HAD d’ici à 2018

Le ministère veut doubler le nombre de patients pris en charge en HAD d’ici à 2018

Sophie Martos
| 20.05.2015

L’hospitalisation à domicile (HAD), une offre substitutive à l’hospitalisation conventionnelle, reste peu identifiée. « Elle est mal connue car ces multiples organisations ne sont pas forcément lisibles pour les professionnels de ville, a expliqué Isabelle Prade, chef de bureau à la Direction générale de l’offre des soins (DGOS), lors d’un débat aux salons de l’autonomie et de la santé, à Paris. Ce monde plastique et adaptable peut être déroutant. »

Depuis 2013, le ministère de la Santé s’est engagé à développer l’HAD. Le patient doit bénéficier d’un parcours sans rupture d’accompagnement avec les mêmes professionnels de santé auxquels il est habitué. « Cela contribue à éviter de nombreux déplacements, toute fragilisation et à limiter les risques de perte d’autonomie », explique Isabelle Prade. Depuis 2005, date à laquelle une tarification à l’activité spécifique a été mise en place, « une augmentation de 150 % du nombre d’établissements de HAD a été observée sur le territoire » (ils sont plus de 300) et le nombre de patients pris en charge a également bondi, passant de 35 000 à 105 000 en 2013.

L’activité de l’HAD a progressé à un rythme soutenu depuis 2011 mais cette évolution a tendance à « s’aplatir et cela ne nous satisfait pas », a déclaré la responsable de la DGOS. L’HAD ne coûte que 900 millions d’euros par an au système de santé, trois fois moins qu’en 2005.

L’HAD privilégiée pour les soins palliatifs

Toutefois, l’offre de l’hospitalisation à domicile est hétérogène sur le territoire. En 2014, le nombre moyen de patients en HAD était est de 18,5 par jour pour 100 000 habitants. Un doublement de ce nombre est attendu en 2018, en réponse au vieillissement démographique et à l’augmentation des pathologies chroniques. Les soins palliatifs représentent un quart des activités des HAD tandis que la chimiothérapie ne compte que pour 2,3 % des patients pris en charge. « Les établissements d’HAD vont devoir se restructurer, améliorer leur réactivité par rapport à la demande, se professionnaliser sur certains points pour continuer à monter en qualité, explique Isabelle Prade. Les établissements de santé conventionnelle vont, eux, devoir intégrer plus fréquemment et précocement l’HAD dans les parcours des patients qu’ils accueillent ».

Favoriser la coopération HAD-SSIAD

La Fédération des établissements d’hospitalisations à domicile, FNEHAD, et deux unions d’aide à domicile (ADMR et UNA) ont publié aujourd’hui des propositions dans le but de favoriser les coopérations entre HAD et les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD). Elles formulent cinq recommandations, et proposent notamment « définir un cadre réglementaire sécurisé et des règles de tarification ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter