Téléconsultations proposées par AXA : l’Ordre craint un parcours de soins « bis »

Téléconsultations proposées par AXA : l’Ordre craint un parcours de soins « bis »

Henri de Saint Roman
| 13.05.2015
  • Téléconsultations proposées par AXA : l’Ordre craint un parcours de soins « bis » - 1

L’annonce par l’assureur Axa de l’ouverture d’un service* de consultations médicales par téléphone pour les quelque 2,2 millions de clients de sa complémentaire santé collective a fait réagir le conseil de l’Ordre des médecins.

Axa prévoit, à partir du 1er janvier 2016, de mettre à la disposition des salariés bénéficiaires du contrat collectif une équipe de 29 médecins urgentistes qui répondront aux appels, 24H sur 24. Le médecin télé-consultant dispense conseils et avis et peut délivrer, si besoin, une ordonnance (le service exclut la délivrance de certificats médicaux ou d’arrêts de travail).

Si l’Ordre estime que la prestation d’Axa est « conforme à la loi et aux règlements en vigueur », notamment sur la télémédecine et l’activité de téléconsultation, cette conformité ne suffit pas à calmer ses inquiétudes. Il juge que ce dispositif « pose une interrogation de nature politique », et il interpelle donc la ministre de la Santé sur ses conséquences.

Deux portes d’entrée

L’institution ordinale craint que ce service de téléconsultation médicale aboutisse à l’instauration, « en marge du médecin traitant et du parcours de soins, financés par l’assurance-maladie obligatoire, d’un système qui va le doublonner et qui sera pris en charge uniquement par l’assurance-maladie complémentaire ». En clair, le dispositif reviendrait à instaurer deux portes d’entrées dans le système de soins français, l’une réglementée par le régime obligatoire, l’autre « offerte » par des assureurs complémentaires (par le vecteur des contrats d’assurance en santé collective et les moyens du numérique).

L’Ordre redoute également que ce service proposé en continu interfère avec la mission de service public de la permanence des soins (PDS), sous la gouvernance des agences régionales de santé.

Dispositif inégalitaire ?

L’Ordre se demande surtout s’il est « normal » que la téléconsultation d’un médecin salarié de l’assureur soit prise en charge financièrement par cet assureur « alors qu’une téléconsultation du médecin traitant n’est prise en charge ni par l’assurance-maladie obligatoire, ni par l’assurance-maladie complémentaire ».

L’Ordre attend la réponse de Marisol Touraine « sur l’ensemble des points énoncés ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 17 Commentaires
 
Matou Médecin ou Interne 18.07.2015 à 10h15

« Et si on saisissait la balle au bond ? Je veux dire par la, faisons payer la consultation par téléphone, l'avis ou le conseil par téléphone comme en Allemagne....si l'ordre ne juge pas cela comme co Lire la suite

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 18.05.2015 à 00h35

« AXA, le vrai maitre du jeu... »

Répondre
 
justice! Médecin ou Interne 17.05.2015 à 22h52

« Les 29 médecins urgentistes ont-ils signés la clause d'exclusivité s'ils sont fonctionnaires de la fonction publique hospitalière. Ont-ils un contrat de travail ? Et dans ce cas ont-ils droit de fai Lire la suite

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 17.05.2015 à 11h45

« Et l'effection présentielle, celle réellement chronophage, les MG encore installés seront obligés de s'y soumettre ... par déontologie et pour des peccadilles.
De qui se moque t'ont ?

Le systè Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE G Médecin ou Interne 16.05.2015 à 08h22

« Je suis régulateur libéral au centre 15 et je demande depuis 15 ans une régulation continue 24 h sur 24 pour palier à la démographie gruyère sur le territoire
La liberté d'installation à la franç Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 6

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter