Refus du tiers payant, consultations majorées, recours au « DE » : l’UNOF lance à son tour la guérilla

Refus du tiers payant, consultations majorées, recours au « DE » : l’UNOF lance à son tour la guérilla

Henri de Saint Roman
| 16.04.2015
  • Refus du tiers payant, consultations majorées, recours au « DE » : l’UNOF lance à son tour la guérilla-1

Président de la branche généraliste de la CSMF (UNOF), le Dr Luc Duquesnel a réuni son comité directeur après la fin de l’examen en séance publique du projet de loi de Marisol Touraine. Manifestement, l’heure est au bras de fer avec les pouvoirs publics.

Échaudée par les « maigres avancées » obtenues sur le projet de loi, (« on a juste réussi à rendre le texte moins toxique », estime Luc Duquesnel), l’UNOF fait écho au mot d’ordre de « désobéissance civile » de la CSMF, sa maison mère. Le syndicat demande à ses adhérents de réserver demain au tiers payant un usage purement social, en le limitant aux seuls patients qui en ont vraiment besoin. Des affiches seront apposées dans les salles d’attente pour les prévenir. « Permettre aux riches de ne pas payer une consultation semble être un vrai marqueur de gauche », ironise le patron de l’UNOF.

Extension du domaine du DE

Les tarifs bloqués sont également dans le collimateur. « La seule possibilité de s’en sortir actuellement pour un généraliste de secteur I, c’est l’abattage », explique le Dr Duquesnel qui reconnaît avoir « une vision très noire » de la situation.

Le syndicat n’appelle pas à coter le C à 25 euros « parce que c’est inapplicable ». En revanche, si aucune négociation tarifaire ne s’ouvre d’ici au 15 mai, les praticiens seront invités à limiter strictement les motifs de consultation pour chaque acte. « Au-delà d’un motif de consultation, prévient Luc Duquesnel, nous demanderons aux patients de reprendre rendez-vous, ou d’accepter la majoration "DE" pour exigence particulière ».

L’UNOF appelle les généralistes à refuser les consultations lourdes rémunérées 23 euros. « Si le patient fait le choix d’une consultation longue, le tarif sera adapté au contenu de la consultation », prévient le leader syndical, assurant que les patients seront informés par un affichage dans les cabinets.

La menace du déconventionnement

Le patron de l’UNOF met en garde Marisol Touraine, accusé d’être « totalement déconnectée » et de servir aux médecins « un numéro d’illusionniste ». Il assure que « de plus en plus de généralistes envisagent le déconventionnement collectif ». Si l’UNOF ne soutient pas formellement cette menace, qualifiée de « bombe atomique qui dynamiterait la convention », son président estime que les médecins qui en sont partisans sont « tout à fait réfléchis ».

La grève administrative se poursuit, ainsi que celle de la télétransmission. Luc Duquesnel la voit durer : « On sait que quelques feuilles de soins papier quotidiennes par praticien suffisent à emboliser les caisses ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
Scalex Médecin ou Interne 20.04.2015 à 11h54

« Selon certains confrères, beaucoup de patients se plaignent du tarif trop bas de la consultation. Personnellement je refuse les pourboires, mais pourquoi ne pas mettre en route cette pratique pour n Lire la suite

Répondre
 
RDZ Médecin ou Interne 17.04.2015 à 00h26

« Boffff... Sans intérêt les DE, DO, MPC, MCS, CS etc... Sauf pour les syndicats!!!!.. Plus de 60% des médecins n'étaient pas syndiqués en 2012 alors ça ma pose question de tout ces "Blablablas" qui n Lire la suite

Répondre
 
Thierry B. Médecin ou Interne 16.04.2015 à 22h44

« Pas tous les syndicats. La CSMF qui a maintenu les généralistes en secteur 1 (et les spécialistes installés entre 1990 et 1996), qui a toujours mangé dans la main du pouvoir, qui a signé des convent Lire la suite

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 16.04.2015 à 22h39

« Il faudrait quand même avoir présent à l'esprit que les énarques un rien tordus qui pilotent ce coup fourré ont eu tout loisir de réfléchir à l’éventualité d un déconventionnement et prévoir différe Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 17.04.2015 à 11h51

« +1 »

Répondre
 
Rémy M Médecin ou Interne 16.04.2015 à 22h24

« Les syndicats nous ont trahi, en présentant un front désuni, et maintenant font de la surenchère en vue des prochaines élections »

Répondre
 
Pierre B Médecin ou Interne 17.04.2015 à 00h33

« A quand le vrai tarif SYNDICAL pour TOUS ?? V »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Précarité, accès aux soins, prévention, les premiers pas de la ministre Buzyn en visite à ATD Quart Monde

Buzyn ADT Quart Monde

En choisissant le centre de promotion familiale ATD Quart Monde de Noisy-le-Grand pour son premier déplacement, ce 24 mai, Agnès Buzyn a... Commenter

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter