« Blocage sanitaire », déconventionnement, comités de défense : parfum de révolte médicale contre la loi Touraine

« Blocage sanitaire », déconventionnement, comités de défense : parfum de révolte médicale contre la loi Touraine

14.04.2015
  • « Blocage sanitaire », déconventionnement, comités de défense : parfum de révolte médicale contre la loi Touraine-1

Plusieurs organisations de médecins libéraux ont annoncé ce mardi préparer un « blocage sanitaire » national dans les prochaines semaines pour contester le projet de loi de santé.

Réunis dans une tente place Édouard Herriot à Paris, au pied de l’Assemblée nationale (qui devait adopter le texte quelques heures plus tard), les représentants de trois syndicats (Le BLOC, SML, FMF) mais aussi une trentaine de praticiens de l’Union française pour une médecine libre (UFML) et du mouvement pour la santé de tous (MPST), étaient présents à ce rassemblement symbolique pour dénoncer une réforme qui menace de « détruire la médecine libérale ».

Réclamant toujours le retrait de la loi, ils ont condamné plusieurs dispositions jugées néfastes comme les nouvelles modalités du don d’organes, le tiers payant généralisé qui ne garantit toujours pas à leurs yeux un règlement sécurisé en un seul flux par l’assurance-maladie, ou encore l’ouverture des données de santé qui met en danger selon eux le secret médical.

Désobéissance civile

« La loi a été durcie, elle a été réalisée contre les médecins, ils sont en colère, a entamé le Dr Jérôme Marty, président de l’UFML. Si la loi passe, il y aura un appel à la désobéissance ».

Selon le Dr Jean-Paul Hamon (FMF), des comités de professionnels en colère ont commencé à se constituer en région, et certaines coordinations de médecins, fondées lors du conflit du début des années 2000, en Bretagne ou en Basse-Normandie, ont été réactivées. « Des comités de défense des territoires se sont créés pour empêcher la loi d’entrer en application chez eux », ajoute le Dr Éric Henry, président du SML.

L’UFML et les syndicats Le BLOC, FMF et SML devraient préciser dans les prochaines semaines comment ils entendent procéder à un « blocage sanitaire » du pays, sans doute au moment où le projet de loi sera débattu au Sénat. « Un arrêt complet d’activité sans régulation ni permanence des soins est programmé », prévient un leader. La radicalisation semble ainsi gagner le corps médical, au moins dans le discours.

La tentation de la sortie de la convention

« De très nombreux médecins généralistes, spécialistes et des plateaux techniques lourds proches de l’âge de la retraite préparent leur déconventionnement et sont déterminés à sortir de l’assurance-maladie », affirme le Dr Didier Legeais, responsable du BLOC et du MPST. Cette arme souvent brandie a rarement été utilisée car elle pénalise considérablement le remboursement des patients*. En 2002 toutefois, quelques centaines de médecins s’étaient déconventionnés en Mayenne et dans le Calvados lors du conflit avec l’assurance-maladie sur les gardes et les tarifs.

Le tiers payant généralisé mort-né

Présent à ce rassemblement, le Dr Christian Lehmann, célèbre médecin blogueur, très remonté contre le projet de loi de santé, a amusé l’assistance en distribuant le certificat de décès du tiers payant généralisé (jugé inapplicable), « mort-né » le 9 avril à l’Assemblée nationale.

Christophe Gattuso 

* En se retirant du cadre conventionnel, un médecin peut fixer librement ses honoraires mais il renonce à son régime fiscal et à la prise en charge d’une partie de ses cotisations sociales par les caisses. Le remboursement de ses patients par l’assurance-maladie se fait alors sur la base de « tarifs d’autorité » (moins d’un euro pour la consultation d’un généraliste).
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 28 Commentaires
 
HS Médecin ou Interne 15.04.2015 à 11h21

« Je déplaque fin juin comme je l'avais dit si la loi passait comme beaucoup de confrères qui ne veulent pas connaître le TPG »

Répondre
 
PATRICK B Médecin ou Interne 15.04.2015 à 09h14

« Dans la crise que la profession traverse les syndicats ont plutôt été à la hauteur mais que dire des médecins eux mêmes. Il me paraît clair que les médecins, la profession dans sa majorité est resté Lire la suite

Répondre
 
RDZ Médecin ou Interne 18.04.2015 à 21h47

« Les syndicats n'ont absolument pas été à la hauteur car à la base ils sont non représentatifs !!!! ... Je ne sais pas de quelle génération "molle" vous parlez car à ma connaissance il serait plus ad Lire la suite

Répondre
 
SYLVAIN G Médecin ou Interne 15.04.2015 à 09h03

« J'espère bien qu'après ça Valls ira s'asseoir tout seul à sa table ronde : il n'y rien à discuter tant que ce torchon traînera dans les couloirs du parlement. Si ils veulent réformer la santé qu'ils Lire la suite

Répondre
 
Chirurgien Médecin ou Interne 15.04.2015 à 08h35

« Il faudrait que le Quotidien du médecin nous fasse un article sur le déconventionnement : ses modalités , les formalités à accomplir , les témoignages de ceux qui ont déjà franchi le pas ... Je su Lire la suite

Répondre
 
J. D. Médecin ou Interne 15.04.2015 à 11h03

« Si nous étions des fonctionnaires, nous en aurions les avantages et cela ne présente aucun intérêt pour le gouvernement qui entend avoir un corps médical taillable et corvéable à merci !
A nous d'ê Lire la suite

Répondre
 
CHRISTINE L Médecin ou Interne 15.04.2015 à 14h59

« Nous avons pu voir déjà avec les CMU les limites du système avec des patients qui ne venaient pas au RDV sans prévenir bien évidemment, des remboursements aléatoires dans leur délai , avec une impos Lire la suite

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 15.04.2015 à 07h48

« Voilà le résultat de la défaillance des syndicats médicaux. Le face à face conventionnel avec la sécu, relation assymétrique évidente, a peu à peu enlevé tout interêt à la pratique libérale conventi Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter