Démission du directeur de l’AP-HM : « Si j’avais eu le sentiment d’être davantage soutenu... »

Démission du directeur de l’AP-HM : « Si j’avais eu le sentiment d’être davantage soutenu... »

01.04.2015
  • Démission du directeur de l’AP-HM : « Si j’avais eu le sentiment d’être davantage soutenu... »-1

    Démission du directeur de l’AP-HM : « Si j’avais eu le sentiment d’être davantage soutenu... »

La démission soudaine du directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), Jean-Jacques Romatet, a résonné comme un coup de tonnerre dans un contexte local tendu de fronde médicale et sociale contre le plan d’économies. Pour « le Quotidien », l’ex-directeur du troisième CHU de France revient sans langue de bois sur les raisons de son départ.

LE QUOTIDIEN - Vous avez pris une décision très rapidement. Pour quelles raisons ?

JEAN-JACQUES ROMATET - Des décisions rapides sont parfois mûries. Cette démission peut être utile. J’ai voulu transmettre deux messages. En interne, j’ai voulu rappeler à chacun le sens des responsabilités, surtout dans la crise que nous traversons, sans vouloir mettre tout le poids des responsabilités sur les autres. Et puis j’ai voulu faire passer un message aux pouvoirs publics. On ne peut pas demander l’impossible sans accompagner le changement, avec bienveillance. Nous avons besoin d’une exigence bienveillante pour faire évoluer les organisations. On doit aussi tenir compte d’une histoire, des habitudes de fonctionnement. Tout cela prend du temps ! Cette maison a fait des efforts mais on ne transforme pas une flotte en deux jours, en tout cas, on ne change pas un cap en deux jours. C’est un message à deux niveaux.

On vous sent très affecté ?

Cette décision ne me réjouit pas mais je l’ai prise en espérant vraiment être utile. Tout le monde doit avoir envie que l’AP-HM réussisse. Il y a trop de talents ici pour envisager la politique du pire. Quand on retarde les décisions, on en arrive à penser que le chemin qui reste à parcourir est inaccessible. Avec cette décision, j’espère rendre le chemin faisable, dans un accompagnement bienveillant et exigeant.

Marisol Touraine a-t-elle exigé votre démission après la motion de défiance votée par les médecins contre le contrat de retour à l’équilibre ?

Personne ne m’a rien demandé, elle a accepté ma décision. Si j’avais eu le sentiment d’être davantage soutenu, je n’aurais peut-être pas démissionné... J’ai essayé de faire passer des messages mais on ne peut pas passer de situation difficile à formidable en quelques minutes.

J’ai beaucoup travaillé à recréer des fondations à l’AP-HM mais d’autres domaines sont à reconstruire, comme les ressources humaines, la politique logistique, le lien entre le pole médical et le management. Quand on soigne, on peut gérer aussi. Vouloir séparer ces deux missions, ça n’a pas de sens.

L’AP-HM est-elle en crise ?

Je m’en vais pour faciliter le dénouement de cette crise. Le contrat de retour à l’équilibre est absolument nécessaire. Mais il faut lever un certain nombre de peurs. Il faut prendre conscience du chemin qui reste à parcourir.

Je suis sûr que ma collègue [Catherine Geindre, directrice générale du CHU d’Amiens, lui succédera à compter du 6 avril] saura créer les conditions pour que ce contrat soit signé et rétablir ainsi une situation porteuse d’espoir. J’essaie de faire en sorte de ne plus être « la sardine qui bouche le Vieux-Port » ! Je suis dans une course de relais, j’ai fait le virage, je passe le témoin à celui qui franchira la ligne d’arrivée. Sans conflit inutile, il faut rassurer.

Lire également notre article « AP-HM : le bras de fer sur les économies pousse le directeur à la démission »

De notre correspondante, Hélène Foxonet
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter