Plan d’économies : le « coup de gueule » des médecins des hôpitaux de Marseille

Plan d’économies : le « coup de gueule » des médecins des hôpitaux de Marseille

27.03.2015
  • Plan d’économies : le « coup de gueule » des médecins des hôpitaux de Marseille - 1

    Plan d’économies : le « coup de gueule » des médecins des hôpitaux de Marseille

Coup de tonnerre à l’APHM. La communauté médicale des hôpitaux marseillais a refusé de signer le contrat de retour à l’équilibre imposé par le gouvernement, vécu comme un plan social drastique, avec fermetures de lits et suppression de 500 postes. Le corps médical rejette le plan d’économies de l’Etat qui « empêchera l’APHM [Assistance publique - Hôpitaux de Marseille] de réaliser correctement ses missions de recours et de référence et (qui) affectera la sécurité des patients et des populations », explique le Pr Guy Moulin, président de la Commission médicale d’établissement (CME).

Dès la semaine dernière, la CME, les chefs de pôle de l’APHM et le doyen de la faculté de médecine avaient refusé de signer le contrat de retour à l’équilibre voulu par le gouvernement pour endiguer le déficit chronique du troisième CHU de France et une dette exponentielle de 1,1 milliard d’euros.

« On arrive au bout »

Ce nouveau contrat vise 55 millions d’économies sur trois ans. Il impose des coupes franches avec fermeture de lits et réduction de personnel, que le corps médical ne veut pas cautionner. « Ce qu’on nous demande équivaut à fermer une centaine de lits supplémentaires, qui s’ajoutent au millier de lits déjà fermés ces quinze dernières années et à supprimer au moins 500 postes, calcule le Pr Guy Moulin. Nous avons déjà fait beaucoup d’efforts. Au départ, ces restructurations et regroupements étaient justifiés. Mais aujourd’hui nous arrivons au bout. On ne peut plus continuer à réduire la voilure, à brider l’activité. Sauf à transformer le CHU en hospice ou en centre de soins ambulatoires. »

Au programme figurent notamment la fermeture des activités « court séjour » de l’Hôpital Sainte-Marguerite, et la déqualification de l’Hôpital Nord en « hôpital général ».

La mort du CHU « tel qu’il est »

Habituellement discrets, les médecins de l’APHM ont donc décidé de monter au front, pour dénoncer un plan d’économies qui, selon eux, « aboutira à la mort du CHU tel qu’il est ».

« Nous ne pouvons accepter cette logique purement comptable » ajoute le Pr Michel Tsimaratos, secrétaire général de la CME. « Accepter ces restrictions rendrait impossible la poursuite de ce projet médical pourtant validé par les tutelles, et détruirait la dimension hospitalo-universitaire du CHU ».

Le mouvement des médecins pourrait prendre de l’ampleur si les syndicats de personnel entrent dans la danse.

De notre correspondante à Marseille, Hélène Foxonet
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
KLAUSS Médecin ou Interne 29.03.2015 à 19h57

« Allons , comme en RUSSIE et je te déplace par ici et tu iras là !
Je ne te garde pas longtemps si tu n'en a pas besoin,tu n'es pas un cas "lourd" donc non rentable pour" l'administratif décalé lui Lire la suite

Répondre
 
francoise a Médecin ou Interne 28.03.2015 à 10h16

« Je serais très intéressée par le coût des projets architecturaux pharaoniques et cependant désordonnés (sur le plan architectural et temporel) de l'APHM.
Ex les urgences psy et les lits psy
0n l Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... Commenter

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... Commenter

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter