Mises en cause pour leurs liens avec des labos, l’ANSM et la HAS ouvrent des enquêtes internes

Mises en cause pour leurs liens avec des labos, l’ANSM et la HAS ouvrent des enquêtes internes

27.03.2015
  • Mises en cause pour leurs liens avec des labos, l’ANSM et la HAS ouvrent des enquêtes internes - 1

    Mises en cause pour leurs liens avec des labos, l’ANSM et la HAS ouvrent des enquêtes internes

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) et la Haute autorité de santé (HAS) ont décidé de transmettre au Procureur de la République « les faits dénoncés » par Mediapart dans l’article « les gendarmes du médicament faisaient affaire avec labos ».

L’ANSM et la HAS, dont les commissions d’experts interviennent dans les décisions de mise sur le marché (ANSM) et le remboursement, ou non, des médicaments (HAS), ont en outre annoncé jeudi le lancement d’enquêtes internes ou « audit ».

« La mise sur le marché de médicaments et leur remboursement sont soumis à des commissions supposées indépendantes », écrivait Mediapart dans un article publié le 24 mars sur son site, en référence aux commissions de ces deux agences sanitaires.

Or « pendant des années, des membres éminents de ces commissions (dont un président) ont conseillé secrètement les laboratoires pharmaceutiques », ajoutait le site en ligne citant les personnes en cause, dont « plusieurs (...) reconnaissent les faits rapportés par de nombreux responsables ou anciens dirigeants de laboratoires ». « D’autres préfèrent minimiser les faits ou parlent d’erreurs dans les dates », relevait encore Mediapart qui évoquait des activités de conseils grassement rémunérées.

Certains faits antérieurs à la création de la HAS

Dans un communiqué, la HAS précise qu’elle porte ces « allégations graves concernant l’évaluation des médicaments » à la connaissance du Procureur de la République « pour mener les investigations nécessaires à l’établissement de la vérité », notant que certains des faits relatés « sont antérieurs à la création de la HAS en 2005 ».

« S’ils étaient avérés, ces faits iraient à l’encontre des obligations réglementaires en vigueur incombant aux experts et membres des commissions en matière de gestion de liens d’intérêts », ajoute-t-elle. Un « audit interne » a également été déclenché par la HAS.

Touraine demande des comptes aux agences

L’ANSM, qui a également transmis au Procureur de la République les faits dénoncés par Mediapart, a aussi engagé une enquête administrative interne « afin de dresser un état des lieux sur le rôle des personnes visées dans l’article au sein des instances consultatives de l’Agence jusqu’en 2011 ».

Elle rappelle qu’elle « a renforcé la transparence de ses travaux d’expertise comme le prévoit la loi du 29 décembre 2011 » et notamment que « les industriels du secteur des produits de santé ne participent plus » à ses instances.

Dans un nouvel article mis en ligne jeudi par Mediapart, la ministre de la Santé Marisol Touraine estime que « si les faits rapportés sont exacts, ils sont inacceptables et d’une extrême gravité ». « La transparence est une condition essentielle de la confiance dans notre système de santé », poursuit-elle.

La ministre indique aussi qu’elle fera prochainement le point avec les deux agences auxquelles elle demande de faire « tout ce qui est en leur pouvoir pour faire la lumière sur ces affirmations ».

(Avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
PASCAL P Médecin ou Interne 29.03.2015 à 22h41

«Quid custodiet ipsos custodiem ? Un inextricable reseau d'influences. Comment faire expertiser les dossiers autrement que par des experts qui sont donc par définition rares et se retrouvent toujours Lire la suite

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 28.03.2015 à 20h35

« Bigpharma et Bigmatériel sont aux commandes de l'airbus plan santé 2030 que MST s'apprête à faire décoller . Y a t'il eu par exemple la moindre évaluation sérieuse de l’intérêt de la "telemedecine" Lire la suite

Répondre
 
Artémidore Médecin ou Interne 28.03.2015 à 12h59

« Il faudrait des agences pour surveiller les agences, des évaluateurs indépendants pour surveiller les évaluateurs indépendants… Ce qui serrait intéressant, ce serait de mettre vraiment sur la place Lire la suite

Répondre
 
Paradoc 95 Médecin ou Interne 28.03.2015 à 01h35

« Mensonge d'État..!!.
Que MST ose faire mine de s'indigner est une palinodie de plus. De toute éternité (et quel que soit le pouvoir en place), c'est le Cabinet du ministère (c'est à dire un "politi Lire la suite

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 27.03.2015 à 14h14

« À mourir de rire ! Mais comment une enquête "interne" peut-elle révéler des faits "internes", c'est pour paraître politiquement correct, mais excellent pour étouffer tout ce qui peut déranger.... Je Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Précarité, accès aux soins, prévention, les premiers pas de la ministre Buzyn en visite à ATD Quart Monde

Buzyn ADT Quart Monde

En choisissant le centre de promotion familiale ATD Quart Monde de Noisy-le-Grand pour son premier déplacement, ce 24 mai, Agnès Buzyn a... 3

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter