Angelina Jolie subit une ablation des ovaires après une double mastectomie

Angelina Jolie subit une ablation des ovaires après une double mastectomie

24.03.2015
  • Angelina Jolie subit une ablation des ovaires après une double mastectomie - 1

    Angelina Jolie subit une ablation des ovaires après une double mastectomie

La star américaine Angelina Jolie a annoncé ce mardi avoir subi une ablation préventive des ovaires et des trompes de Fallope par crainte d’un éventuel cancer, deux ans après une mastectomie bilatérale.

L’actrice avait annoncé son intention de subir cette intervention au mois de juin 2013. Elle a franchi le pas la semaine dernière à la suite d’une analyse de sang laissant craindre un risque de cancer. Sa mère et sa tante sont mortes à la suite d’un cancer ovarien pour la première et d’un cancer du sein pour la seconde.

Un gène défectueux, le BRCA1

En dépit de contrôles rassurants, Angelina Jolie a choisi l’opération en raison de ses antécédents familiaux et parce qu’elle est porteuse d’un gène défectueux, le BRCA1, qui porte à 50 % ses risques de cancer ovarien. C’est ce même gène, portant son risque de cancer du sein à 87 %.

Ce choix radical avait ouvert un débat au sein de la communauté médicale sur l’opportunité de la mastectomie comme mesure préventive mais aussi multiplié le nombre de tests et dépistages de cancers du sein, selon des études réalisées notamment au Canada et en Grande-Bretagne.

« Je n’ai pas fait cela simplement parce que je suis porteuse du gène BRCA1, mais parce que je veux alerter les autres femmes », écrit Angelina Jolie dans une tribune publiée dans le New York Times, comme elle l’avait déjà fait pour annoncer sa mastectomie.

La meilleure décision, selon ses médecins

L’actrice explique s’être préparée depuis longtemps à cette nouvelle intervention, et avoir pris cette décision « qui n’était pas facile » à titre préventif. Il y a deux semaines, raconte-t-elle, son médecin lui a annoncé que ses analyses de sang présentaient un « certain nombre de marqueurs inflammatoires élevés, et qu’ensemble, ils étaient susceptibles de constituer un signe précoce de cancer ». Il lui a alors été conseillé de consulter un chirurgien au plus vite.

« Être porteuse du gène BRCA ne veut pas dire qu’il faut se précipiter vers la chirurgie », souligne toutefois Angelina Jolie, mais, « dans mon cas, les médecins que j’ai consultés d’Est en Ouest étaient d’accord pour dire qu’une ablation des ovaires et des trompes était la meilleure décision », car « trois femmes de ma famille ont succombé au cancer ».

S. L. (Avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, médecin humanitaire, a été promu au rang d'officier de la légion d'honneur le 14 juillet dernier. Aujourd'hui, il... 19

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

Comment des villes moyennes font reculer les déserts

Abonné
Villes moyennes

Frappées de plein fouet par le manque de médecins, notamment généralistes, de nombreuses municipalités  sortent des sentiers battus pour... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter