« T’REIN » du rein : un TGV au service du dépistage des maladies rénales

« T’REIN » du rein : un TGV au service du dépistage des maladies rénales

13.03.2015

À l’occasion de la Journée mondiale du rein du jeudi 12 mars, la Fondation du rein et le Club des jeunes néphrologues, en partenariat avec la SNCF, ont organisé une manifestation d’information, de prévention et de dépistage des maladies rénales auprès des voyageurs d’un trajet TGV Paris-Marseille.

L’opération originale, organisée par le Dr Isabelle Tostivint, néphrologue à la clinique du rein, a été baptisée le « T’REIN » du rein – un jeu de mot qui peut prêter à sourire mais dont l’enjeu est des plus sérieux. « Le but est d’inciter les gens à aller se faire dépister par leur médecin traitant », souligne Pr Marc Olivier Bitker, « cheminot », chef du département Urologie-Néphrologie-Transplantation rénale, PU-PH Urologie, « urologue ascendant néphrologue ».

Les passagers qui se trouvaient dans le « T’REIN » du rein, et désirant se faire dépister à l’occasion, ont pu faire mesurer leur tension artérielle, obtenir des conseils de prévention et des informations concernant les enjeux du dépistage.

« Ce sont des maladies qui restent très longtemps silencieuses et trop souvent découvertes à un stade où il ne reste que la dialyse ou la transplantation comme option. Or, si on les dépiste plus tôt, on réduit considérablement leur évolution vers la dialyse ou la transplantation », explique le Pr Bitker.

Des associations de patients (AIRG, FNAIR et Renaloo), une association d’infirmières spécialisées dans les maladies rénales (AFIDTN) et l’acteur français Fabrice Lucchini ont rejoint l’aventure, pour animer l’opération et répondre avec les médecins aux questions des voyageurs pendant les trois heures de trajet.

« Ce qui est important, c’est qu’on soit tous unis pour une cause commune », a ajouté le Pr Benoît Barrou, président de la société de transplantation, responsable de l’unité de Transplantation au CHU Pitié-Salpêtrière, PU-PH Urologie. En France, près de 3 millions de personnes sont atteintes d’une maladie rénale, 10 000 personnes débutent un traitement par dialyse chaque année. On dénombre 400 000 personnes dialysées et 38 000 vivant avec une greffe rénale dans l’Hexagone.

Sophie Martos
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Malgré son potentiel, la télémédecine reste « embryonnaire »

cour comptes 2

Dans son rapport annuel sur la Sécurité sociale, la Cour des comptes formule plusieurs recommandations au sujet de la télémédecine*,... Commenter

Lévothyrox : des avocats toulousains lancent une action collective contre Merck

levothyrox

Défaut d’information et préjudice d’angoisse. Voilà les deux chefs d’accusation que trois avocats toulousains comptent plaider devant le... 2

Internat : l’ophtalmologie très prisée, la médecine générale et la gériatrie à la peine

choix de postes

7 977 étudiants en médecine (CESP inclus) en ont fini avec leur choix de spécialité d’internat et de CHU d’affectation. La procédure a pris... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter