À Lyon, 250 étudiants et internes s’immobilisent en pleine rue contre le projet de loi de santé

À Lyon, 250 étudiants et internes s’immobilisent en pleine rue contre le projet de loi de santé

06.03.2015
  • Lyon

Plus de 250 étudiants et internes en médecine ont défilé dans les rues de Lyon ce vendredi 6 mars contre le projet de loi de santé de Marisol Touraine. Brandissant banderoles et panneaux « Santé en danger », « Marisol m’a tuer », « Internes en grève » ou encore « Étudiants en santé dans la rue », ils ont bruyamment manifesté leur colère.

Venus des facultés de Lyon ou de Saint-Étienne, les étudiants ont ponctué leur défilé de « freeze mob », en s’immobilisant dans la rue en silence à intervalles réguliers, au grand étonnement des passants. La manifestation s’est achevée par un sitting sur la place de l’Opéra : les étudiants se sont allongés au sol, pour symboliser la mort de leur profession.

manif_lyon9_agm.jpg

« Aujourd’hui, il y a beaucoup d’externes », explique Benoît Barbault, en 3e année de médecine à Lyon-Est et représentant des étudiants. « Nous avons rejoint le mouvement récemment, il y a environ une semaine, mais nous sommes très motivés ! Il y a beaucoup de propositions dans la loi de santé qui ne vont pas dans le sens d’une bonne médecine. Les patients trinqueraient aussi si la loi passait ».

La crainte des mutuelles

Un avis partagé par Claire, interne en médecine générale à Lyon. « Être généraliste c’est prendre le temps de soigner. Si on diminue notre temps de soin en augmentant notre charge administrative, cela dénature notre métier », estime-t-elle. Mélanie, interne à Saint-Étienne, craint pour sa part que « la Sécurité sociale rembourse de moins en moins les soins et que les mutuelles prennent le pas sur elle ».

Quant à Clémence, en D4 à la faculté de Lyon-Est, elle regrette que la ministre de la Santé fasse la sourde oreille aux revendications des professionnels de santé : « On a l’impression de ne pas être pris au sérieux. On n’a aucun retour de Marisol Touraine, alors qu’on parle de cette réforme depuis plusieurs mois. On est là pour montrer qu’on ne lâche pas, qu’on n’oublie pas cette réforme ! » Le prochain rendez-vous est fixé à Paris, le 15 mars prochain, où certains étudiants lyonnais ont bien l’intention de venir grossir les rangs de leurs confrères et camarades de toute la France.

Dans plusieurs autres villes de France, à Montpellier, Poitiers, Nantes, Nancy, Grenoble, Besançon ou Bordeaux, des centaines étudiants et internes ont également organisé des opérations de « FreezeMob » ce vendredi 6 mars pour demander le « gel du projet de loi ».

De notre correspondante Anne-Gaëlle Moulun
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
08.03.2015 à 10h47

« Oui bravo et tous derrière l UFML ; je suis syndicalisée depuis de très nombreuses années mais je viens d adhérer à l UFML ; ils ont du punch !!! J'ai davantage confiance en leur action !!! Pas de Lire la suite

Répondre
 
07.03.2015 à 07h36

« Bravo les jeunes, Citoyennes Citoyens Libres et informés, toutes et tous à la Bastille de la Santé le 15 mars derrière l'UFML, seule qui n'est pas en conflit d'intérêt !... »

Répondre
 
06.03.2015 à 23h32

« Interrogeons nous devant la posture fixe de MST, malgré le refus clairement annoncé des soignants de cette loi infame...
Dans quelle direction elle et ses commanditaires veulent ils vraiment nous co Lire la suite

Répondre
 
06.03.2015 à 21h13

« Bravo !... Et continuez les "FreezeMob" partout où c'est possible de le faire !!!... Rendez-vous au 15 mars.... »

Répondre
 
06.03.2015 à 20h09

« Bravo ! Bravo ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 10

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter